WALL STREET TROUVE LA DESCENTE

(Reuters) – La Bourse de New York a clôturé jeudi en baisse de 1,45% à l’issue d’une session mouvementée, marquée par le déclin des poids lourds de la technologie après leur rallye et leur annonce des chiffres du chômage aux Etats-Unis, confirmant le manque de vigueur de la reprise.

L’indice Dow Jones a perdu 405,89 points à 27 534,58.

Le plus grand S & P-500 a perdu 59,77 points, soit 1,76%, à 3339,19. Le Nasdaq Composite, quant à lui, recule de 221,97 points (1,99%) à 10 919,59 points.

Les demandes de chômage aux États-Unis sont restées élevées la semaine dernière, confirmant le manque de vigueur de la reprise après le choc provoqué par la crise des coronavirus. Les nouveaux records ont atteint 884 000 unités en données désaisonnalisées pour la semaine jusqu’au 5 septembre, comme la semaine précédente, ont montré les données publiées jeudi par le ministère du Travail.

Les grands noms du monde numérique comme Apple (-3,32%), Microsoft (-2,8%) et Amazon.com

Tesla Inc, qui a gagné 1,38% en revanche, a permis au Nasdaq de tenir brièvement avant de passer dans le rouge.

(Chuck Mikolajczak, version française Jean-Philippe Lefief)

READ  Le CAC 40 retombe à 4 750 points, malgré de bons chiffres «immo» américains.