ExxonMobil Chemical France a annoncé la fermeture de son site de Gravenchon à Port-Jérôme-sur-Seine en 2024, ce qui entraînera la suppression de 677 emplois. La majorité de ces postes, soit 647, seront supprimés sur place, tandis que les 30 autres concerneront la direction de l’entreprise à Nanterre.

Cependant, les activités de raffinerie de Port-Jérôme ne seront pas impactées par cette décision. En effet, le site continuera à produire des carburants, des lubrifiants, des huiles de base et des bitumes. De plus, l’activité d’Infineum, la joint-venture entre Exxonmobil et Shell, ne sera pas affectée par cette fermeture.

Il est à noter qu’en 2020, 35 millions d’euros avaient été investis pour l’activité d’Infineum à Gravenchon, montrant ainsi l’importance de cette entreprise pour la région. Malgré cette annonce difficile, les efforts seront faits pour limiter au maximum les conséquences sociales de cette décision sur les salariés concernés.

Cette nouvelle a suscité des inquiétudes quant à l’avenir de l’emploi dans la région et de nombreux acteurs locaux appellent à des mesures de soutien pour accompagner les salariés touchés par cette fermeture. La préoccupation principale réside désormais dans la réinsertion professionnelle des travailleurs licenciés et dans le maintien de l’activité industrielle dans la région.

READ  L'Ukraine cherche à mettre en œuvre une réforme judiciaire dès que possible pour assurer la confiance des entreprises