Après trois jours d’enchères féroces, les quatre opérateurs partagent 11 blocs de fréquences 5G. Le bénéfice pour l’État est plus élevé que prévu à 2,8 milliards d’euros.

Le troisième jour de la vente aux enchères principale l’objectif d’attribution des 11 blocs de fréquences 5G (3,4-3,8 Ghz) aura été correct, selon Reuters. 11 blocs ont été vendus. Le prix final par bloc a atteint 126 millions d’euros après 17 tours d’enchères, ont déclaré les deux sources à Reuters.

Plus précisément,

  • Orange obtient 4 blocs pour 854 millions d’euros
  • SFR (Groupe Altice, également propriétaire de BFM) obtient 3 blocs pour 728 millions d’euros
  • Bouygues Telecom obtient 2 blocs pour 602 millions d’euros
  • Free obtient 2 blocs pour 602 millions d’euros

L’Etat avait déjà récolté 1 400 millions d’euros lors de l’attribution sans enchères de quatre blocs de 50 MHz, le montant total atteignant ainsi environ 2 786 millions d’euros, au dessus du plancher de 2 170 millions. établies par les autorités publiques.

Ajout de la vente initiale à prix fixe des blocs de fréquences de 50 MHz (350 millions) aux quatre opérateurs qui ont contribué pour 1 400 millions d’euros.

Cependant, le processus d’attribution n’est pas encore terminé. Une “enchère de positionnement” suivra qui permettra aux opérateurs de choisir s’ils préfèrent être situés au centre de la bande ou à ses extrémités, plus ou moins sensibles aux interférences avec d’autres services de télécommunications.

Olivier Chicheportiche Journaliste d’affaires BFM

READ  La crise de Covid-19 met les sociétés immobilières commerciales en difficulté