Après trois jours d’enchères féroces, les quatre opérateurs partagent 11 blocs de fréquences 5G. Le bénéfice pour l’État est plus élevé que prévu à 2,8 milliards d’euros.

Le troisième jour de la vente aux enchères principale l’objectif d’attribution des 11 blocs de fréquences 5G (3,4-3,8 Ghz) aura été correct, selon Reuters. 11 blocs ont été vendus. Le prix final par bloc a atteint 126 millions d’euros après 17 tours d’enchères, ont déclaré les deux sources à Reuters.

Plus précisément,

  • Orange obtient 4 blocs pour 854 millions d’euros
  • SFR (Groupe Altice, également propriétaire de BFM) obtient 3 blocs pour 728 millions d’euros
  • Bouygues Telecom obtient 2 blocs pour 602 millions d’euros
  • Free obtient 2 blocs pour 602 millions d’euros

L’Etat avait déjà récolté 1 400 millions d’euros lors de l’attribution sans enchères de quatre blocs de 50 MHz, le montant total atteignant ainsi environ 2 786 millions d’euros, au dessus du plancher de 2 170 millions. établies par les autorités publiques.

Ajout de la vente initiale à prix fixe des blocs de fréquences de 50 MHz (350 millions) aux quatre opérateurs qui ont contribué pour 1 400 millions d’euros.

Cependant, le processus d’attribution n’est pas encore terminé. Une « enchère de positionnement » suivra qui permettra aux opérateurs de choisir s’ils préfèrent être situés au centre de la bande ou à ses extrémités, plus ou moins sensibles aux interférences avec d’autres services de télécommunications.

Olivier Chicheportiche Journaliste d’affaires BFM

READ  Secrétaire général de la CNUCED : l'économie mondiale se redresse