Un objectif difficile à atteindre : le chef économiste du FMI perplexe face aux prévisions gouvernementales

Le chef économiste du Fonds monétaire international, Pierre-Olivier Gourinchas, a exprimé des doutes quant à la prévision du gouvernement français d’un déficit budgétaire de 2,7% en 2027. Selon Gourinchas, il faudra faire un effort supplémentaire pour atteindre cette prévision.

Le budget 2024, quant à lui, prévoit un total de dépenses de l’État de 491 milliards d’euros et un déficit public de 4,9% du PIB cette année, qui diminuera à 4,4% en 2024.

Le ministère de l’Économie mise sur une croissance économique de 1% cette année, puis de 1,4% en 2024. Cependant, Gourinchas estime que la prévision d’un déficit budgétaire de 2,7% en 2027 sera difficile à atteindre et nécessitera un effort supplémentaire.

Le Haut conseil des finances publiques partage également cet avis en jugeant la prévision de croissance optimiste. En effet, la dette française a dépassé les 3000 milliards d’euros au premier trimestre 2023, et le pays prévoit d’emprunter un montant record de 285 milliards d’euros sur les marchés en 2024.

Malgré ces problèmes, l’agence de notation Moody’s maintient la note «Aa2» pour la France, ce qui témoigne de la crédibilité du pays selon le ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

Ces prévisions et avertissements soulignent les défis économiques auxquels la France est confrontée. Il est essentiel pour le gouvernement de prendre des mesures supplémentaires pour garantir une croissance économique durable et réduire le déficit budgétaire. La situation actuelle nécessite une gestion économique prudente et des décisions politiques stratégiques pour maintenir la stabilité financière du pays.

READ  Semi-conducteurs : la première usine TSMC en Europe sera en Allemagne