Hayatou (à droite) a été vice-président de longue date de la FIFA et son vice-président pendant plusieurs mois entre la suspension de Sepp Blatter (à gauche) en octobre 2015 et l’élection de Gianni Infantino quatre mois plus tard.

La FIFA a interdit mardi son ancien président par intérim Issa Hayatou pour des irrégularités présumées dans un accord commercial pour le football africain.

Hayatou, qui a été président de la Confédération africaine de football pendant 29 ans jusqu’en 2017, a été suspendu un an pour avoir enfreint les règles du « devoir de loyauté », a déclaré la FIFA lors de l’annonce de la décision de sa commission d’éthique.

Il a également été condamné à une amende de 30 000 francs suisses (33 000 $), bien qu’on ne sache pas comment la FIFA peut faire exécuter le paiement.

Publicité

Publicité

À LIRE : Serie A : Chiellini signe un contrat de presse avec la Juventus jusqu’en 2023

L’enquête de la FIFA a conclu que Hayatou avait signé avec la CAF « un accord anticoncurrentiel avec Lagardère Sport », une agence de droits des médias basée en France.

Hayatou a été vice-président de longue date de la FIFA et son vice-président pendant plusieurs mois entre la suspension de Sepp Blatter de ses fonctions en octobre 2015 et l’élection de Gianni Infantino quatre mois plus tard.

Le Camerounais de 74 ans a perdu la présidence de la CAF en 2017 lors d’une élection contre Ahmad Ahmad de Madagascar, dont la campagne avait été soutenue par Infantino.

LIRE : L’EFL réaffirme son soutien aux joueurs à genoux

READ  L'entraîneur de Bruges Clément remplacera Kovac à la tête de Monaco

Ahmad purge actuellement une sanction de deux ans après une enquête sur des malversations financières menée par le comité d’éthique de la FIFA. Cette affaire a mis fin à sa candidature à un second mandat.

Le nouveau président de la CAF est le milliardaire sud-africain Patrice Motsepe, qui a été élu sans opposition en mars après que d’autres candidats aient été laissés de côté dans un accord négocié par Infantino.

Il n’était pas clair si l’interdiction de la FIFA affecterait la qualité de membre honoraire de Hayatou au Comité international olympique. Il a obtenu le statut honorifique après la fin de son adhésion de 15 ans en 2016.