La marque s’associe à la startup NeedHelp pour aider ses clients à faire leurs devoirs.

Le groupe Castorama appartient au britannique Kingfisher. François BOUCHON / Le Figaro

Castorama a vendu des perceuses, des vis et de la peinture à ses clients. La marque va désormais les aider à faire leurs devoirs. Le britannique Kingfisher, propriétaire de Castorama et Brico Dépôt, vient de racheter 80% de la startup française NeedHelp, qui met en relation clients et experts du bricolage. Pour l’acquérir, Kingfisher a payé 10 millions d’euros. Le groupe poursuit ainsi sa transformation digitale, accélérée par Covid (17% de ses ventes en ligne, contre 8% l’an dernier). «Nous devons avoir une orientation résolument numérique et développer les services que nous proposons à nos clients. Les plateformes de services en ligne ont un rôle clé à jouer », estime Thierry Garnier, son PDG.

NeedHelp facture une commission pour chaque projet terminé. La startup en comptera environ 60000 en 2020, portée par Covid, qui encourage les Français à prendre soin de leur maison. Leurs services sont accessibles en ligne, mais également en magasin. NeedHelp avait déjà un partenariat avec Castorama avant son acquisition. Il est également allié à d’autres marques (Ikea, Conforama, But), et ces liens doivent se poursuivre. La moitié des transactions conclues entre un client et l’un des 500 000 «intermédiaires» enregistrés dans NeedHelp proviennent des magasins. Ces derniers ne facturent pas de commission. Car pour eux, NeedHelp est avant tout un point de vente: si les clients ne savent pas comment installer une cuisine, ils n’hésitent pas quand même à l’acheter, quelqu’un les aidera à l’assembler.

READ  Tiffany: Bruno Le Maire a refusé une demande d'aide de LVMH, rapporte le WSJ