Tony Hsieh, ancien responsable du magasin de chaussures en ligne Zappos, est décédé le vendredi 27 novembre à l’âge de 46 ans, annonce le site Web de l’entreprise. Hsieh est décédé des suites de blessures subies dans l’incendie d’une maison le 18 novembre à New London, Connecticut (nord-est), selon plusieurs médias américains samedi.

«Bien que Tony ait pris sa retraite l’été dernier, nous savons à quel point il a eu un impact énorme sur Zappos. (…)car il a passé les vingt dernières années à se concentrer sur le succès de l’entreprise et de ses employés “Kedar Deshpande, l’actuel PDG de Zappos, a déclaré dans un message publié sur la page d’accueil de l’entreprise.

Il avait fait croître cette start-up créée en 1999, pour la revendre pour environ 1 200 millions de dollars, une partie en actions, au géant Amazon en 2009. C’était alors l’investissement le plus cher que le géant de la vente en ligne avait réalisé. Zappos a été dirigé jusqu’à l’été dernier par Tony Hsieh, qui a ensuite pris sa retraite.

“Un gourou du management”

Il était “Il est devenu un gourou de la gestion fréquemment cité et étudié, offrant la livraison gratuite de chaussures et convaincant des millions de personnes de les acheter en ligne.”, à une époque où la vente en ligne n’en était qu’à ses débuts, note le Le journal Wall Street Samedi.

«Au début de la vente au détail en ligne, il s’est rendu compte que la clé du succès était de faire en sorte que les gens se sentent en sécurité et à l’aise pour faire leurs achats en ligne., selon New York Times.

Tony Hsieh a également été l’initiateur en 2012 d’un important projet de restructuration et de revitalisation au centre-ville de Las Vegas. (Nevada).

READ  Actions américaines à surveiller à Wall Street (mise à jour)

“Le monde vous perd trop tôt”Le patron d’Amazon, Jeff Bezos, a déploré sur Instagram. «Votre curiosité, votre vision et votre attention constante aux clients laissent une marque indélébile. ” La fille et conseillère du président Donald Trump, Ivanka, a également salué la mémoire de son “Cher ami Tony”, Sur Twitter.

Le monde avec l’AFP