Cinq ans après Dieselgate, le scandale de tricherie environnementale chez Volkswagen, l’association française de défense des consommateurs Consommation Logement Cadre de Vie lance un recours collectif contre le constructeur allemand. En France, il n’y a pas eu d’écho. L’Etat est resté passif. Alors que l’Etat allemand a condamné Volkswagen à un milliard d’euros. La même chose aux États-Unis et en Australie. Et en France, rien ne se passe! “, explique dans Franceinfo mercredi 11 novembre Jean-Yves Mano, président du CLCV.

>> “Dieselgate”: Volkswagen a payé aux automobilistes américains 9,5 milliards de dollars.

“Nous pensons qu’il y a un besoin absolu d’indemniser les consommateurs. L’esprit de l’action de groupe est de permettre à tous les consommateurs, même ceux qui n’ont pas intenté d’action en tant qu’individu, d’être couverts si le juge montre que nous avons raison.”, Explique Jean-Yves Mano.

Le président de CLCV a également déclaré “Etudiez la commodité de lancer ultérieurement une action similaire” concernant Renault, également concerné par ce scandale de fraude sur les émissions polluantes des moteurs diesel. “Il y a déjà un processus en cours, où l’association est partie civile”, Précise Jean-Yves Mano.

En attendant les résultats de cette action collective, Jean-Yves Mano indique “exemple” que Volkswagen “a négocié, en Allemagne avec une organisation de consommateurs, une compensation globale de 750 millions d’euros pour 250 000 consommateurs.”

READ  Des valeurs à suivre à Paris et en Europe