Les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves en Suisse ont chuté de plus de 10 % l’an dernier à 123,6 grammes par kilomètre, mais n’ont toujours pas atteint l’objectif de 95 g/km.

Ceci malgré le fait qu’en 2020, des sanctions financières ont été appliquées aux importateurs de voitures particulières de 132,5 millions de francs suisses (143 millions de dollars).

Les importateurs de camions utilitaires et de fourgonnettes ont été frappés par 15,7 millions de francs de pénalités supplémentaires, les émissions de cette catégorie de véhicules ayant légèrement baissé à 176,4 g/km, bien en deçà de l’objectif de 147 g/km fixé en 2020 par le gouvernement.

Les émissions de CO2 des voitures diminuent, mais pas à un rythme assez rapide, a déclaré un communiqué de presse du gouvernement le vendredi.

Loi sur le CO2 rejetée

L’année dernière, quelque 238 000 voitures particulières neuves ont été immatriculées en Suisse, soit environ un quart de moins qu’en 2019. La part des voitures électriques (véhicules électriques à batterie et hybrides rechargeables) a considérablement augmenté en 2020 pour atteindre 14,4 % (2019 : 5, 6 %). . La part des véhicules diesel a légèrement baissé à 23,9%.

La pandémie de coronavirus était responsable d’une grande partie de la baisse des immatriculations de voitures, car les gens étaient confrontés à l’incertitude économique et ont été interdits de voyager pendant les fermetures.

Plus tôt cette année, l’Office fédéral de la statistique a déclaré que Quatre voitures neuves sur cinq immatriculées l’an dernier ont dépassé l’objectif de 95g/km..

La Suisse veut devenir neutre en carbone d’ici 2050. Le transport joue un rôle clé, représentant un tiers des émissions de CO2, plus que tout autre secteur.

READ  Populiste, prisonnier, président: un kidnappeur condamné remporte les élections au Kirghizistan

En juin, les électeurs suisses a rejeté le projet d’introduire une nouvelle loi sur le CO2 qui, entre autres mesures, aurait imposé des objectifs plus stricts aux importateurs de voitures.

swissinfo.ch/mga