Le gouverneur de l’État du Plateau, Simon Lalong, a déclaré que le gouvernement de l’État s’associerait à la France pour la production de pommes de terre et le développement de la chaîne de valeur.

Dans un communiqué lundi, Makut Macham, son directeur de la presse et des affaires publiques, a déclaré Lalong et Ben ayade, son homologue de Cross River, avait rendu visite à Jérôme Pasquier, ambassadeur de France au Nigeria et à certains investisseurs français pour discuter des domaines d’investissement dans la production de pommes de terre et le développement de la chaîne de valeur.

En avril, Lalong avait déclaré que son administration sortirait 5 000 jeunes de la pauvreté d’ici la fin de 2021 grâce à diverses politiques agricoles.

Citant Lalong, Macham a déclaré que le Sommet économique et d’investissement du Plateau, prévu en septembre, libérera davantage le potentiel économique de l’État et attirera des investisseurs pour établir leurs entreprises sur le Plateau, créant ainsi des opportunités d’emploi pour les résidents.

Lalong a exprimé son optimisme quant au fait que sa précédente visite à l’ambassadeur en janvier pour lui présenter les vastes potentiels de l’agriculture, des minéraux solides, du tourisme et de l’éducation, avait commencé à porter ses fruits.

Il a remarqué que malgré COVID-19[feminine Restrictions, Pasquier a pu faciliter la visite d’investisseurs de son pays au Plateau pour évaluer les domaines d’opportunités d’investissement dans le secteur agricole.

Pour sa part, Pasquier a assuré à Lalong que les investisseurs français étaient dans le pays spécifiquement pour rechercher des opportunités agricoles dans la culture, la conservation et la commercialisation des pommes de terre.

READ  Google fait appel d'une amende française de 591 millions de dollars dans un litige sur les droits d'auteur

Il a ajouté qu’ils évalueraient également les opportunités d’investissement pour les cultures et les fleurs exotiques très demandées dans le monde, et que l’accord profiterait à toutes les parties.