Les chiffres du chômage des jeunes en Chine, qui ont atteint un niveau record de 21,3% en juin, n’ont pas été publiés ce mois-ci par Pékin, suscitant des inquiétudes quant à la détérioration de la situation économique dans le pays.

De plus, les ventes au détail en Chine ont connu une augmentation décevante en juillet, ne progressant que de 2,5%, bien en deçà des attentes des analystes qui tablaient sur une accélération à 3,6%. Cette faible croissance des ventes au détail témoigne de la morosité de la consommation en Chine.

Les prêts aux ménages en Chine sont également au plus bas depuis 2009, révélant une consommation atone dans le pays. Face à cette situation, la banque centrale chinoise a pris des mesures pour stimuler l’activité économique en abaissant un taux de référence pour les prêts à moyen terme et en injectant 400 milliards de yuans dans l’économie.

Cependant, malgré ces efforts, le secteur immobilier chinois continue de faire face à un surendettement massif, ce qui met encore plus de pression sur l’économie du pays. De plus, la confiance des consommateurs est en baisse et l’économie mondiale ralentit, ce qui pèse également sur l’activité économique en Chine.

Ce ralentissement économique se reflète également dans la production industrielle chinoise, qui a enregistré une baisse en juillet passant de +4,4% en juin à seulement +3,7%. Cette diminution de la production industrielle souligne les difficultés auxquelles fait face le secteur manufacturier chinois.

En outre, le taux de chômage global en Chine a légèrement augmenté en juillet pour atteindre 5,3%, mais aucune donnée n’a été publiée concernant le taux de chômage des jeunes âgés de 16 à 24 ans. Cette situation laisse craindre une détérioration de l’emploi chez les jeunes, qui sont déjà confrontés à des difficultés sur le marché du travail.

READ  Les actions de Tod's bondissent après que LVMH accepte d'augmenter sa participation

Enfin, l’investissement en capital fixe en Chine a également ralenti, affichant une croissance de seulement +3,4% au cours des sept premiers mois de l’année. Il s’agit du rythme de croissance le plus faible depuis 2020, ce qui souligne les défis auxquels est confrontée l’économie chinoise.

Dans l’ensemble, ces différents indicateurs économiques inquiétants témoignent des difficultés auxquelles est confrontée l’économie chinoise, notamment en ce qui concerne le chômage des jeunes, la consommation, l’immobilier, la confiance des consommateurs et la production industrielle. Les autorités chinoises doivent prendre des mesures afin de soutenir l’activité économique et de stimuler la croissance dans le pays.