WALL STREET SE TERMINE SUR LA HAUSSE

(Reuters) – La Bourse de New York a clôturé mardi 0,52% en hausse, sous l’impulsion d’Amazon, malgré le retard probable du nouveau plan de relance américain débattu au Congrès et l’augmentation de la nombre de cas COVID-19.

L’indice Dow Jones a gagné 140,48 points à 27 288,18.

Le plus grand S & P-500 a gagné 34,51 points, soit 1,05%, à 3315,57 et le Nasdaq Composite a augmenté de 184,84 points (1,71%) à 10963,64.

La session a été remarquablement animée par la première des trois auditions avec le président de la Réserve fédérale prévue cette semaine au Congrès.

L’économie américaine a montré des signes d’amélioration depuis que la pandémie de coronavirus l’a plongée dans la récession, mais la voie à suivre reste très incertaine et la Fed est prête à faire plus si nécessaire, a déclaré Jerome Powell. devant le Comité des services financiers de la Chambre des représentants.

Aux risques associés à la pandémie s’ajoutent ceux des tensions au Congrès des États-Unis sur la nomination d’un juge à la Cour suprême, facteur qui menace d’arrêter les nouvelles mesures de relance.

“Le marché recherche une certaine stabilité. Une fois de plus, les investisseurs et les traders chercheront des noms qui ont été abusés”, a déclaré Kenny Polcari, stratège en chef chez SlateStone Wealth LLC à Jupiter, en Floride.

Amazon a bondi de 5,7% après un changement dans la recommandation de Bernstein, ce qui l’a élevé à «surperformer». Microsoft, Apple, Alphabet et Facebook, qui ont fait grimper les indices depuis le début de la pandémie, gagnent plus de 1%, après avoir été les principales victimes des récentes chutes.

READ  La Bourse de Paris vers un rebond timide peu avant l'inauguration

Tesla, pour sa part, a perdu 5,6% après les déclarations de son PDG, Elon Musk, sur les difficultés d’accélération de la production.

(Herbert Lash, version française Jean-Philippe Lefief)