WALL STREET SE TERMINE SUR LA HAUSSE

(Reuters) – La Bourse de New York a clôturé mardi 0,52% en hausse, sous l’impulsion d’Amazon, malgré le retard probable du nouveau plan de relance américain débattu au Congrès et l’augmentation de la nombre de cas COVID-19.

L’indice Dow Jones a gagné 140,48 points à 27 288,18.

Le plus grand S & P-500 a gagné 34,51 points, soit 1,05%, à 3315,57 et le Nasdaq Composite a augmenté de 184,84 points (1,71%) à 10963,64.

La session a été remarquablement animée par la première des trois auditions avec le président de la Réserve fédérale prévue cette semaine au Congrès.

L’économie américaine a montré des signes d’amélioration depuis que la pandémie de coronavirus l’a plongée dans la récession, mais la voie à suivre reste très incertaine et la Fed est prête à faire plus si nécessaire, a déclaré Jerome Powell. devant le Comité des services financiers de la Chambre des représentants.

Aux risques associés à la pandémie s’ajoutent ceux des tensions au Congrès des États-Unis sur la nomination d’un juge à la Cour suprême, facteur qui menace d’arrêter les nouvelles mesures de relance.

« Le marché recherche une certaine stabilité. Une fois de plus, les investisseurs et les traders chercheront des noms qui ont été abusés », a déclaré Kenny Polcari, stratège en chef chez SlateStone Wealth LLC à Jupiter, en Floride.

Amazon a bondi de 5,7% après un changement dans la recommandation de Bernstein, ce qui l’a élevé à «surperformer». Microsoft, Apple, Alphabet et Facebook, qui ont fait grimper les indices depuis le début de la pandémie, gagnent plus de 1%, après avoir été les principales victimes des récentes chutes.

READ  La forte campagne de vaccination d'Israël donnera-t-elle à Netanyahu un avantage électoral?

Tesla, pour sa part, a perdu 5,6% après les déclarations de son PDG, Elon Musk, sur les difficultés d’accélération de la production.

(Herbert Lash, version française Jean-Philippe Lefief)