Le président français Emmanuel Macron a présenté mardi une initiative ambitieuse pour que l’Europe crée 10 géants de la technologie d’une valeur de 100 milliards d’euros (121,26 milliards de dollars) chacun d’ici 2030, dans le but de rivaliser avec les entreprises américaines qui dominent le secteur. Les objectifs font partie d’une initiative au niveau européen que la France essaie de mener pour améliorer le financement des startups, en particulier dans leurs derniers stades de croissance, afin de les propulser dans une ligue plus large où elles peuvent attirer plus d’investisseurs et de personnel de haut niveau. .

Macron a poussé à faire de la France une “nation nouvellement créée” depuis son arrivée au pouvoir en 2017, rendant le pays plus attrayant pour les investisseurs étrangers grâce à des réformes du travail, par exemple. Pourtant, les efforts français pour créer des « licornes », ou des entreprises d’une valeur minimale d’un milliard de dollars, continuent d’être éclipsés par leurs homologues américains. Macron a déclaré l’année dernière qu’il s’attendait à ce que la France ait 25 “licornes” d’ici 2025.

Le dernier plan d’aide aux startups européennes comprend l’intensification des programmes de financement, par le biais du financement de l’UE, et l’encouragement des investissements par davantage de fonds de capital-risque, selon un manifeste signé par quelque 200 entreprises, dont des associations d’entreprises émergentes et d’autres entreprises. Ils ont également recommandé de moderniser les réglementations en Europe, ainsi que de créer des régimes d’options d’achat d’actions compétitifs dans le cadre d’initiatives visant à développer les entreprises technologiques européennes. (1 $ = 0,8247 euros)

READ  L'activiste Bluebell Capital cible Vivendi

(Cette histoire n’a pas été modifiée par le personnel de Devdiscourse et est automatiquement générée à partir d’un flux syndiqué.)