Le nombre de cas de cancer chez les personnes de moins de 50 ans a connu une augmentation alarmante de près de 80% entre 1990 et 2019, selon une étude récente. Les causes exactes de cette augmentation ne sont pas encore entièrement connues, mais des recherches antérieures avaient déjà signalé une augmentation des diagnostics de cancer chez les jeunes adultes.

Les principaux facteurs de risque de cancer chez les moins de 50 ans sont principalement liés à un mode de vie malsain, notamment une mauvaise alimentation, le tabagisme et la consommation excessive d’alcool. En 2019, plus d’un million de personnes de moins de 50 ans ont succombé à la maladie.

Les cancers les plus mortels chez les jeunes adultes sont ceux du sein, de la trachée, du poumon, de l’intestin et de l’estomac. Bien que le cancer du sein soit le plus souvent diagnostiqué, les cas de cancers du nasopharynx et de la prostate ont augmenté de manière significative ces dernières années.

Mais toutes les nouvelles ne sont pas sombres. Le taux de cancer du foie a diminué de 2,9% par an, ce qui indique des progrès dans la prévention et le traitement de cette maladie. De plus, les pays développés présentent des taux de cancer chez les jeunes adultes plus élevés, ce qui suggère des systèmes de santé plus performants et un dépistage précoce plus efficace.

Outre les facteurs mentionnés précédemment, des facteurs génétiques, la sédentarité et l’obésité peuvent également contribuer à l’augmentation des cas de cancer chez les moins de 50 ans. Il est prévu que le nombre de cas de cancer chez les jeunes adultes augmentera de 31% d’ici à 2030, principalement chez les personnes âgées de 40 à 49 ans.

READ  Santé. Papillomavirus : les ados doivent être allongés ou assis par terre après leur vaccination - Cosmo Sonic

Cependant, il convient de noter que les données sur le cancer varient considérablement d’un pays à l’autre. Les pays en développement pourraient sous-déclarer les cas et les décès liés au cancer, ce qui pourrait fausser les statistiques mondiales.

Cette augmentation inquiétante des cas de cancer chez les personnes de moins de 50 ans met en évidence la nécessité de sensibiliser davantage à la prévention et au dépistage précoce. Les jeunes adultes doivent être conscients des facteurs de risque et adopter un mode de vie sain pour réduire leur vulnérabilité aux maladies graves comme le cancer.