Pour Le Figaro avec l’AFP

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé ce lundi avoir autorisé l’arrivée de combustible sur le site du réacteur EPR en construction à Flamanville (La Mancha), une étape préalable à sa mise en service.

«Le 8 octobre 2020, l’ASN a autorisé l’arrivée de combustible nucléaire sur le site du réacteur EPR de Flamanville. Ce combustible sera stocké dans la piscine du bâtiment habilité à cet effet.», Indique le gendarme nucléaire dans une note informative.

«Cette autorisation est l’une des étapes préalables à la mise en service du réacteur EPR de Flamanville. La mise en service de l’installation, c’est-à-dire le chargement de combustible dans la cuve du réacteur, est soumise à l’autorisation de l’ASN. Il fera également l’objet d’une consultation publique préalable.», Indique l’ASN.

Le chargement du combustible nucléaire dans le réacteur est actuellement prévu pour la fin de 2022, après de nombreux retards et des coûts supplémentaires. Cependant, EDF a prévenu que la pandémie de Covid-19 “pourrait entraîner des retards et des coûts supplémentaires».

L’ASN explique avoir effectué une inspection sur place en août et a conclu que l’installation et la préparation d’EDF étaient “satisfaisant». PUIS “a également autorisé l’utilisation de gaz radioactifs pour effectuer des tests d’efficacité de certains appareils de filtration», Précisez.

VOIR ÉGALEMENT – EPR de Flammanville: faut-il arrêter les coûts?

READ  Le gouvernement détaille son plan pour l'hydrogène