Les autorités de la République tchèque ont annoncé que la France, la Slovaquie et Andorre ont été incluses dans la liste des pays les plus touchés par le COVID-19, également connue sous le nom de liste rouge, en raison d’une augmentation des cas d’infection.

Dans le même temps, Saint-Marin est passé sur la liste orange, tandis que l’Islande est allé sur la liste verte, rapporte SchengenVisaInfo.com.

Le ministère tchèque de la Santé a décidé d’imposer de telles restrictions après avoir examiné les chiffres disponibles auprès du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), qui classe les pays en fonction de leur degré de risque d’infection. Les modifications qui viennent d’être apportées sont entrées en vigueur le 17 mai.

Dans un communiqué de presse publié par le ministère, il a été rappelé que toutes les personnes rentrant en République tchèque d’un pays placé en liste rouge foncé, qui comprend plusieurs États de l’Union européenne et des pays tiers qui ne sont inclus dans aucune des catégories, doivent immédiatement s’isoler, subir un deuxième test après le cinquième jour de quarantaine et remplir le formulaire d’arrivée.

La Lituanie est l’un des pays précédemment ajoutés à la liste rouge foncé.

Quant à Liste rouge, comprend les pays profondément touchés par le COVID-19. Toutes les personnes entrant en République tchèque en provenance d’un pays figurant sur cette liste doivent être soumises aux mêmes restrictions que celles imposées aux arrivées d’un pays de la catégorie rouge foncé.

À l’exception de la France, d’Andorre et de la Slovaquie, récemment ajoutées à la liste rouge, la Belgique, le Danemark, la Bulgarie, l’Italie, Monaco, le Liechtenstein, le Luxembourg, l’Autriche, la Pologne, l’Estonie, la Hongrie, la Roumanie, la Lettonie, la Grèce, l’Allemagne, la Slovénie , La Suisse et l’Espagne en font déjà partie.

READ  Le Bayern et la France ont battu Tolisso pour rejouer cette saison en raison d'une blessure à la cuisse

En outre, les changements affectent également les pays qui sont dans le liste orange, dans laquelle Saint-Marin a déménagé hier. Cette liste comprend déjà la Finlande, la Norvège, l’Irlande, les îles Canaries, Malte, le Portugal et les îles Baléares.

Les citoyens des pays inclus dans la liste orange sont tenus de soumettre un test COVID-19 négatif s’ils ont utilisé les transports en commun pour s’y rendre.

« Lorsqu’elles voyagent en provenance de pays de l’UE + à risque d’infection moyen ou élevé (catégorie orange et rouge), les personnes qui ont été entièrement vaccinées en République tchèque ne sont pas tenues de passer le test et ne sont pas limitées dans leurs déplacements à leur retour. », dit la déclaration du ministère.

De plus, tous ceux qui reviennent de l’une des listes mentionnées ci-dessus doivent porter un masque en tout temps lorsqu’ils sont à l’extérieur.

De plus, le pays a interdit toutes les arrivées où le COVID-19 et ses mutations se sont largement répandus, notamment le Botswana, le Brésil, l’Inde, l’Afrique du Sud, le Kenya, la Colombie, lesotho, le Malawi, le Mozambique, le Pérou, le Swaziland, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.

En revanche, aucune des restrictions ne s’applique aux arrivées en provenance de pays placés dans le liste verte car ils ont signalé moins de cas de coronavirus. Sous les nouveaux changements, l’Islande est maintenant sur cette liste, avec la Cité du Vatican, l’Australie, Israël, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande, Singapour et la Thaïlande.