La crise économique qui découle de la pandémie de COVID-19 a frappé de plein fouet le secteur de la construction en France. Les retards de paiement et les difficultés financières font partie des principaux problèmes auxquels les entreprises du bâtiment sont confrontées, selon Olivier Salleron, président de la Fédération Française du Bâtiment. Ces retards ont un impact direct sur la trésorerie des entreprises, mettant en péril la viabilité de certaines d’entre elles.

Cependant, les conséquences ne s’arrêtent pas là. La transformation écologique du secteur est également menacée. En raison de mauvaises orientations budgétaires, les investissements dans la transition énergétique risquent d’être négligés, compromettant ainsi les objectifs environnementaux du pays.

Face à cette situation préoccupante, les professionnels du bâtiment demandent un soutien financier et la mise en place de mesures concrètes pour relancer le secteur. Ils appellent à un plan de relance du logement neuf, qui prévoit notamment une augmentation des autorisations de construction et la simplification des procédures administratives.

Les retards de paiement doivent également être pris en compte. Des mesures doivent être mises en place pour encourager le respect des délais de règlement et permettre une meilleure gestion de la trésorerie des entreprises.

Enfin, les acteurs du secteur souhaitent une politique ambitieuse en matière de transition écologique. Des incitations financières sont nécessaires pour favoriser les rénovations énergétiques et la construction de bâtiments durables.

Il est ainsi essentiel que les parlementaires tiennent compte de ces appels et prennent des mesures pour soutenir le secteur de la construction, qui est un moteur essentiel de l’économie française. Ils doivent agir rapidement afin d’éviter des conséquences désastreuses pour les entreprises du bâtiment et pour l’environnement.

READ  Récapitulatif des Jeux Olympiques de Tokyo 2021, football masculin : le Brésil bat l'Allemagne 4-2