«À quel genre de match vous attendez-vous à Séville?
C’est une équipe très forte avec beaucoup d’expérience qui a l’habitude de jouer dans des compétitions européennes et qui a remporté quatre des six dernières ligues d’Europe. Ces derniers temps, ils ont effectué des rotations, cela n’a pas été en leur faveur, bien qu’ils aient eu de nombreuses opportunités. Nous attendons un match très difficile de leurs joueurs et de leur expérience européenne.

Vous rencontrez Séville où le club a réalisé un exploit il y a deux ans, que ressentent les joueurs avant ce match?
Je me sens très déterminé. C’est une compétition différente, forcément il y a une très forte attraction pour la Ligue des champions. Séville est un bon souvenir pour nous, mais c’est un autre club (que le Betis a éliminé en Ligue Europa en 2019). C’est un bon souvenir à partager avec nos fans qui nous manquent tant en ce moment. Nous avions vécu un moment exceptionnel. C’est maintenant une autre fois, une autre équipe. Je sens qu’ils sont très concentrés et déterminés par rapport à la qualité de l’adversaire et à la compétition que nous allons jouer.

« Je dois encore réfléchir avant de prendre la décision demain (dans le système) »

Quels sont vos objectifs pour les deux prochains matches de C1?
Nous ne pensons pas comme ça. Nous avons déménagé à Séville et Chelsea, devant les deux favoris du groupe. Vous devez regarder match après match. J’ai promis aux joueurs de jouer chaque minute et chaque seconde de chaque match pour ne pas le regretter. Nous avons affronté Krasnodar, même si nous n’avons pas gagné, ce que nous faisons intensément avec les joueurs est bien. Nous ferons le calcul à la fin. Nous verrons où cela nous mène. Il n’y a pas d’objectif chiffré. «