«Aujourd’hui, comme d’autres distributeurs en France, écoutant les recommandations du gouvernement, nous avons décidé de reporter la date de la Vendredi noir si cela permet aux entreprises et aux magasins physiques de rouvrir avant le 1er.c’est Décembre “, a déclaré solennellement, jeudi 19 novembre, Frédéric Duval, PDG d’Amazon France, invité du journal de 20 heures sur TF1. Ajouter ça “Cette année, le” Black Friday “aura lieu le 4 décembre.” Avec cette annonce, le géant américain du e-commerce ouvre une première étape dans le processus de réouverture des entreprises non alimentaires.

Depuis plusieurs jours, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, suggère aux acteurs qu’il n’était pas raisonnable de maintenir cette opération promotionnelle le 27 novembre alors que le gouvernement doit décider dans les prochains jours de la date de réouverture. les soi-disant magasins “Pas essentiel”. Il l’a répété au Sénat mercredi, en leur demandant de“Examiner toutes les possibilités de reporter cette opération qui n’a pas de sens dans les circonstances actuelles”.

Engagement

Les enseignes, quant à elles, ont supplié Matignon de pouvoir rouvrir le 27 novembre, sinon seuls les joueurs internet auraient la part du lion. L’événement a généré 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019, dont 5 milliards en magasins physiques, selon Bercy.

Conscient que le gouvernement n’a pas la capacité d’interdire “Une opération de promotion privée”, Bruno Le Maire et le ministre des Petites et Moyennes Entreprises (PME) Alain Griset avaient convoqué, jeudi matin, les organisations représentatives de la grande distribution, du commerce coopératif et associé, de la vente en ligne, mais aussi des dizaines de grandes marques pour les convaincre de reporter l’organisation d’un grand salon des bonnes affaires synonyme d’interaction sociale.

READ  Le plus grand site de stockage de batteries de France a été mis en service en 2021
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Commerce: faute de réouverture à temps pour le “Black Friday”, Bruno Le Maire propose de “le changer”

En visioconférence, devant les ministres, se trouvent les dirigeants des entreprises les plus connues: Enrique Martínez, le PDG de Fnac-Darty, Michel-Edouard Leclerc, PDG du groupe homonyme … mais aussi Amazon, qui avait envoyé son directeur de stratégie et affaires publiques, Yohann Bénard, familier du langage ministériel depuis son entrée au cabinet de Christine Lagarde alors qu’elle était ministre de l’Economie.

Sur un écran interposé, M. Le Maire explique ensuite l’engagement: “Un report de Vendredi noir jusqu’au 4 décembre en échange de la réouverture de tous les magasins le samedi 28 novembre »dit un participant. “Il nous a dit que le 27, cela ne valait même pas la peine d’en discuter et qu’il voulait que tout le monde aille dans cette direction.”explique un autre. Parce que dans l’après-midi, M. Le Maire est allé voir le Premier ministre Jean Castex, puis le lendemain matin le président de la République. Et il valait mieux avoir des arguments en main pour s’assurer que les magasins ne seraient pas écrasés s’ils ouvraient rapidement.

Vous avez 55,22% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.