EXCLUSIF: le PDG de la SNCF détaille sa stratégie pour sortir de la crise liée à Covid-19, restaurer la rentabilité et relever le défi de la concurrence.

Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF (à droite) et Laurent Bouyer, président de Bombardier France, dans la cabine d'un train Regio 2N, à Orléans, le 25 août 2020.
Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF (à droite) et Laurent Bouyer, président de Bombardier France, dans la cabine d’un train Regio 2N, à Orléans, le 25 août 2020. JEAN-FRANÇOIS MONIER / AFP

LE FIGARO. – La SNCF a été durement touchée au printemps. Quelle est la situation depuis le reconditionnement?

Jean-Pierre FARANDOU. – La baisse de fréquentation est grave, notamment sur le TGV. Lors du premier confinement, 7% du TGV a circulé. Cette fois, 30% des TGV sont en service, dont entre 30% et 40% des sièges sont occupés. La situation est différente pour les transports quotidiens. Les régions ne voulaient pas réduire massivement l’offre. Elle est maintenue en Île-de-France à 100% en journée et à au moins 70% en semaine dans toutes les régions, avec une fréquentation moyenne d’un tiers de la normale nationale. L’activité cargo reste à -20% par rapport à 2019. Cependant, les travaux sur le réseau se poursuivent. L’activité de SNCF Réseau est protégée par le plan de relance du gouvernement, largement lié à la régénération du réseau avec 3,8 milliards d’euros sur les 4,7 milliards alloués au chemin de fer.

Combien estimez-vous le coût de

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Abonnement: 1 € le premier mois

Peut être annulé à tout moment

READ  5 arguments massifs pour négocier au mieux votre hypothèque