S’exprimant lors d’un sommet à Bissau après avoir été nommé président de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)Tinubu a déclaré que la démocratie était “la meilleure forme de gouvernement”, bien qu’elle soit “très difficile à gérer”.

“Nous avons besoin de lui pour être un exemple pour le reste de l’Afrique et du monde”, a-t-il déclaré. “Nous ne permettrons pas coup après coup en Afrique de l’Ouest.”

Trois membres de la CEDEAO Mali, Guinée et Burkina Faso ils ont subi cinq coups depuis 2020.

Omar Alieu Touray, président de la commission de la CEDEAO, a exhorté les juntes au pouvoir de ces pays à respecter les délais convenus pour la passation du pouvoir aux dirigeants civils.

“En cas de non-respect des délais de transition, des sanctions importantes pourraient être prononcées”, a-t-il déclaré.

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a accepté samedi de lever une suspension par le Mali imposée en janvier 2022 au calendrier militaire de retour à un régime civil.

La CEDEAO avait également imposé une série de mesures contre l’État du Sahel, mais les a levées en juillet 2022 après que la junte a accepté une transition en mars 2024.

Dimanche, Touray a déclaré que la CEDEAO avait mis en place une commission pour examiner les options de sécurité au Mali alors que l’ONU y termine sa mission de maintien de la paix d’une décennie.

“Cette commission a 90 jours pour réfléchir et faire des propositions”, a-t-il dit.

Mali il combat depuis 2012 une insurrection djihadiste qui s’est depuis propagée au Burkina Faso et au Niger.

READ  La famille Uzan va poursuivre des groupes comme Motorola et Vodafone pour 68 000 millions de dollars

Tinubu qui a prêté serment en mai en tant que président de la plus grande économie d’Afrique Il a déclaré que les membres de la CEDEAO rechercheront une intégration économique “inclusive” au cours de l’année à venir.

“Nous devrions servir d’avertissement aux exploiteurs que notre peuple a assez souffert”, a-t-il déclaré dimanche.

“Je suis avec toi et Nigerianous sommes de retour.”

(AFP)