C’est un hit qui lui ressemble après tout. Une victoire pour un guerrier, un combattant. Alizé Cornet s’est qualifié pour le troisième tour de l’US Open jeudi après avoir battu la Belge Ysaline Bonaventure (7-6 [4], 6-3). Mais il fallait vraiment fouetter le Français, 56e mondial, face à la Puncheuse belge, beaucoup plus loin dans le classement (121e), mais avec un bras gauche lourdement armé sur le côté droit.

Entre Cornet, un défenseur infatigable sur sa ligne, couvrant constamment son terrain, et Bonaventure, l’opposition de style est apparue très vite. Et la victoire au premier tour, au tie-break, à la pince, a été décisive. Parce que la Belge a dominé dans ce premier acte, poussant la Française avec sa droite. Mais elle n’a jamais réussi à convertir l’un des cinq points de réglage qu’elle s’est donné, notamment en brouillant un déjà fait dans le filet, avec un petit revers déposé dans le fil.

Huit coups gagnants rien que pour Cornet

Alizé Cornet a enduré et a été récompensé, un peu miraculeusement. La Française sera plus calme dans le deuxième set, même si les deux joueuses ont gentiment renoncé à leur remise en jeu. Avec seulement huit tirs gagnants à la fin (contre 32 pour le Belge, mais 18 fautes directes contre … 57), Alizé Cornet, plus régulier dans l’échange, se rend donc au troisième tour de l’US Open, étape à laquelle était arrivé pour la dernière fois à New York en 2014.