Le Président de la République a récemment annoncé le lancement d’une campagne de vaccination gratuite pour les élèves de 5ème dans tous les collèges publics et privés sous contrat volontaires. Cette initiative vise à offrir une protection contre le papillomavirus humain (HPV) à tous les élèves de cette classe dès la rentrée scolaire.

En collaboration avec l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, la région académique et l’Assurance Maladie, cette campagne vise à rendre accessible la vaccination HPV à tous les élèves de 5ème de la région dès le 4 septembre 2023. Il est important de souligner que les infections à papillomavirus causent de nombreuses pathologies en France, telles que des lésions précancéreuses, des cancers et des verrues ano-génitales, touchant aussi bien les femmes que les hommes.

Il est essentiel de souligner que le vaccin contre le HPV est sûr et peut prévenir jusqu’à 90% des infections liées à ce virus. De plus, il est important de noter que les virus HPV sont très contagieux et se transmettent par contact intime, avec ou sans pénétration. Il est donc crucial de comprendre que le préservatif n’est pas efficace contre ces virus.

Chaque année, les HPV sont responsables de 6 300 cancers, ainsi que de 30 000 lésions précancéreuses et de 100 000 verrues ano-génitales en France. De plus, il est important de souligner que 25% des cancers liés au HPV surviennent chez les hommes. Cela souligne l’importance de la vaccination pour les filles et les garçons.

Il est également important de noter que la vaccination contre le HPV est déjà largement utilisée en Australie et en Suède. Ces pays ont réussi à réduire considérablement les cas de cancers et de lésions précancéreuses grâce à cette pratique.

READ  Santé : Les demandes de démoustication explosent un peu partout en France - Cosmo Sonic

La campagne de vaccination gratuite vise donc à faciliter l’accès à ce vaccin essentiel pour les élèves de 5ème. Il est important de souligner que cette initiative a pour objectif de protéger la santé des jeunes adolescents et de prévenir les conséquences graves liées aux infections à papillomavirus.

Cette campagne de vaccination gratuite sera lancée dès la rentrée scolaire dans tous les collèges de Nouvelle-Aquitaine, en collaboration avec l’ARS Nouvelle-Aquitaine, la région académique Nouvelle-Aquitaine et l’Assurance Maladie Nouvelle-Aquitaine.