La communauté pédagogique l’attendait, ça y est: Jean-Michel Blanquer a déclaré, jeudi 20 août, que porter un masque serait “Systématique depuis l’université”, “Et pas seulement quand il n’y a pas de distance physique.” Un tour de vis par rapport à dernière version du protocole national d’éducation sanitaire, diffusé le 20 juillet dans les académies, qui a déclaré le masque obligatoire uniquement “Lorsqu’une distance d’un mètre ne peut être garantie.”

Alors que les inquiétudes étaient de plus en plus audibles dans la communauté éducative ces derniers jours, le Ministre de l’éducation nationale a également réaffirmé que tous les enfants retourneraient à l’école le 1c’est Septembre, excluant le report de rentrée imposé par le SNUipp-FSU, le syndicat majoritaire au premier degré. “L’éducation n’est pas une variable d’ajustement, ni de nos sociétés ni d’une crise sanitaire”, il a martelé, tout en admettant “Exceptions locales” à l’échelle d’un établissement ou d’un territoire.

Il a également rappelé que l’institution avait prévu, depuis juillet, “Toutes sortes de situations” en fonction du niveau de circulation du virus, pour déclencher, si nécessaire, un accueil des enfants par équipes – avec téléenseignement – ou la fermeture temporaire d’un établissement. Une lettre envoyée dans la nuit du 20 août, ainsi qu’une vidéo. posté sur YouTube rappeler aux enseignants que le «plan de continuité pédagogique» est disponible en ligne.

De nombreux points forts

Jean-Michel Blanquer a donc resserré la ligne sur la question des masques, à la demande générale. “C’est un peu plus clair que dans la dernière version du protocole”, accueille Catherine Nave-Bekhti, du SGEN-CFDT. “C’est l’annonce principale de ce soir et c’est ce à quoi nous nous attendions”ajoute Sophie Venetitay du SNES-FSU, tout en soulignant le problème de la fourniture de masques pour les familles les plus défavorisées.

READ  les femmes ont de meilleures réponses immunitaires, selon une étude

Cet aspect réagit également fortement à la Fédération des Conseils de Parents (FCPE) et les deux organisations demandent la mise à disposition gratuite de masques pour les enfants de plus de 11 ans. Interrogé sur la capacité de l’éducation nationale à fournir des stocks, Jean-Michel Blanquer a assuré que le personnel serait équipé. En revanche, les élèves de plus de 11 ans doivent venir avec leur masque, “Comme vous venez avec votre kit”, ajoutée.

Vous avez 63.66% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.