Sept départements métropolitains ont un taux d’incidence qui dépasse le seuil d’alerte (50 cas de coronavirus pour 100000 habitants): trois en Ile-de-France (Paris, Seine-Saint-Denis et Val de Marne), deux en Provence- Alpes-Côte d’Azur (Bouches-du-Rhône et Alpes-Maritimes), une en Occitanie (Hérault) et une en Pays de la Loire (Sarthe), selon les données de Santé publique France (SPF) du vendredi 21 août.

En Sarthe, ce taux d’incidence ne devrait pas baisser avant plusieurs semaines, selon l’Agence Régionale de Santé (ARS).

De plus, 24 départements sont classés dans un niveau de vulnérabilité modéré. La Guyane est toujours en “niveau de vulnérabilité élevé“Mais Mayotte est allée cette semaine à”modérer».

Selon SPF, ceci “Le taux représente le nombre de nouveaux cas diagnostiqués par PCR survenus au cours des 7 derniers jours pour lesquels les données sont consolidées (J-9 à J-3), par rapport au nombre d’habitants de chaque département.»

Selon les derniers chiffres de la Direction générale de la santé, 4 771 nouveaux diagnostics positifs ont été enregistrés jeudi sur le territoire national, contre 3 776 mercredi. Depuis mai, c’est la première fois que la barre des 4 000 nouveaux cas en 24 heures est franchie. “En France métropolitaine, la dynamique de transmission à forte croissance reste préoccupante: tous les indicateurs continuent de s’améliorer tandis que le niveau de détection stagneIl prend également acte de Santé publique France dans son point hebdomadaire également publié jeudi.

En Sarthe, par exemple, les autorités indiquent que «dans 6 cas sur 10“, les personnes “qui activent la circulation du virusIls étaient asymptomatiques, âgés de moins de 45 ans et ne respectaient pas les gestes barrières.

READ  Une nouvelle explosion et un incendie dans l'entrepôt de carburant de Beyrouth font quatre morts, selon la Croix-Rouge libanaise

Emmanuel Macron a estimé jeudi qu’il y avait “perspective raisonnable“Pour se faire vacciner contre le coronavirus”dans les prochains mois».

Voir aussi – Coronavirus: est-ce déjà la deuxième vague?