Des punaises de lit ont été découvertes dans des cinémas et les transports en commun, ce qui a ravivé la demande d’une gestion nationale du problème en France. Depuis 2020, un “plan interministériel de lutte contre les punaises de lit” est déjà en place, mais certaines mesures importantes manquent selon les critiques de l’opposition.

Ce plan comprend différents axes tels que l’information des citoyens, la formation et le label des professionnels qualifiés, ainsi que la mise en place d’un observatoire pour mieux maîtriser et évaluer les actions prises. Cependant, une cartographie détaillée du problème n’est pas encore disponible sur le site gouvernemental dédié, et les utilisateurs sont invités à contacter un numéro vert pour obtenir des informations.

La gauche réclame la reconnaissance des punaises de lit comme un problème de santé publique, ainsi qu’un encadrement des tarifs des professionnels et une prise en charge par les pouvoirs publics pour les foyers modestes. Malheureusement, ces mesures ne sont pas incluses dans le plan de lutte contre les punaises de lit pour l’année 2022. Toutefois, les Caisses d’allocations familiales prennent déjà en charge les coûts de désinfection pour les ménages les plus modestes.

Par ailleurs, les contrôles dans les lieux exposés aux punaises de lit ne sont pas obligatoires, mais des outils de sensibilisation et d’information seront développés pour aider à les identifier et à les éliminer. Certains députés critiquent le manque de concret de la part du gouvernement et appellent à mettre en œuvre les mesures prévues dans le plan de 2020.

READ  Meurtre dAlexia Daval : pourquoi Jonathann, son ex-mari, va bientôt faire face à un nouveau procès ? - Cosmo Sonic

En outre, il est proposé de légiférer sur certains aspects et de rendre obligatoire la déclaration de présence des punaises de lit. Jusqu’à présent, seule la ministre des Transports a réagi publiquement en annonçant une réunion avec les opérateurs des transports pour discuter de ce problème et trouver des solutions efficaces.