Le line-up de la onzième journée de Ligue 1 entre l’AS Monaco et le Paris Saint-Germain, disputé vendredi soir et remporté par les Monégasques (3-2), a été surtout suivi en Allemagne. Malgré les absences des deux internationaux allemands Julian Draxler (ischio-jambiers) et Thilo Kehrer (blessure à la pubalgie et aux adducteurs) côté parisien, le public allemand est tombé amoureux de ce match, notamment grâce au duel entre deux anciens entraîneurs de Bundesliga : Thomas Tuchel et Niko Kovac.

Avant le match, la plateforme de streaming DAZN, qui détient les droits de L1 depuis son lancement en 2016 et diffuse trois à quatre matchs par jour, avait produit un reportage d’une dizaine de minutes sur le duel entre deux coachs qui se sont affrontés en plusieurs fois en Allemagne lorsqu’il a entraîné le Borussia Dortmund et l’Eintracht Francfort en 2016-17 respectivement. Le match lui-même a été diffusé au format XXL (ce qui n’arrive que deux ou trois fois par saison) avec un pré-match d’un quart d’heure dédié aux deux entraîneurs, ainsi qu’au futur. du duo Neymar-Mbappé à Paris, avant un débriefing d’une vingtaine de minutes.

“A Monaco, la jambe de Kovac commence à prendre”

Pour sa part, la quinzaine Botteur Il a même évoqué le spectaculaire changement de cap pour les Monégasques sur l’un de ses sites Internet, une première pour un match de Ligue 1. “2 + 1: Volland vole la vedette à Neymar et Mbappé”, Titre. Pendant longtemps, la soirée a appartenu aux Français avant que Kevin Volland n’accorde au spectacle un doublé et un penalty provoqué (transformé par Cesc Fabregas) pour vaincre l’ogre parisien. Focus en ligne il a surtout mentionné le “ Victoire de Niko Kovac contre Thomas Tuchel qui tombe du haut. L’ancien entraîneur du Bayern Munich a mis fin à la belle séquence de victoires du PSG (8 victoires consécutives) dans le championnat. “

READ  Wall Street coule à nouveau, minée par la technologie

même image, qui accorde généralement peu d’attention aux championnats étrangers et encore moins à la Ligue 1, a livré sur son site Internet une analyse complémentaire du club de la Principauté: «Monaco surprend Tuchel. Le doublé de Volland irrite l’entraîneur allemand. A Monaco, la jambe de Kovac commence à prendre. A la mi-temps, son discours vif a tourné la situation en sa faveur, ses décisions étaient correctes. La deuxième place de Monaco, même provisoire, est un premier bilan très convaincant. “