Un citoyen irlandais, détenu dans une prison en Iran, doit être libéré dès que possible, a déclaré le Tánaiste (vice-Premier ministre) d’Irlande.

Micheál Martin a ajouté qu’il était « très préoccupé » par Bernard Phelan, originaire du comté de Tipperary et également de nationalité française.

Il a été arrêté le 3 octobre pendant une vague de manifestations anti-gouvernementales en Iran.

L’homme de 64 ans a entamé une grève de la faim et de l’eau le jour du Nouvel An, mais a annulé la manifestation plus tôt cette semaine.

Martin a déclaré que le gouvernement irlandais avait été « très clair » avec les autorités iraniennes sur le fait que Phelan devait être libéré.

M. Phelan, qui voyageait avec un passeport français, a été arrêté pour avoir prétendument pris des photos de policiers et d’une mosquée incendiée.

Il a nié plusieurs accusations, notamment la diffusion de propagande anti-régime et la prise de photos des services de sécurité.

Les conditions à l’intérieur de la prison de Vakilabad dans la deuxième plus grande ville d’Iran, Mashhad, seraient surpeuplées, avec 16 personnes partageant une cellule au milieu de températures nocturnes glaciales.

Parler à RTÉ Radio 1 programme cette semaine, externeMartin a déclaré qu’il avait parlé avec l’ambassadeur d’Iran la semaine dernière et qu’il recherchait un engagement supplémentaire.

M. Phelan souffre d’une maladie cardiaque et d’un problème osseux chronique, mais les autorités iraniennes ont refusé de le libérer pour des raisons médicales.

Plus tôt, des responsables du gouvernement français se sont dits « extrêmement préoccupés par sa santé, qui est mauvaise et nécessite un contrôle médical approprié, qui n’est pas garanti pendant la détention ».

READ  Des milliards de cigales tomberont sur les grandes villes américaines.

Martin a déclaré: « Nous sommes très inquiets, nous partageons les inquiétudes de sa famille et nous avons fait des démarches très fortes auprès des autorités iraniennes pour sa libération pour des raisons humanitaires. »