Valence a puni le Real Madrid et sa fragile défense. Les Valenciens ont signé une victoire aussi retentissante qu’importante face au Real Madrid en finale de la 9e journée de la Ligue, dimanche (4-1). Tout l’arrière du merengue a coulé avant que le brave Ches et Carlos Soler signent un superbe triplé sur penalty après un but contre son terrain de Raphaël Varane. Valence revient en 9e position, le Real 4e après cette nuit inattendue.

Ligue

Pas de chance: Hazard positif pour Covid-19 et absent contre Valence, Casemiro également touché

Hier à 11:50

Car les Valenciens sont apparus en plein doute au coup d’envoi avec une 16e place au classement et quatre matches sans le moindre succès, le tout après un été marqué par de nombreuses sorties. Les Madrilènes, eux, ont montré un bon état de forme après leur triomphe à l’Inter en Ligue des champions en milieu de semaine (3-2). Ils sont entrés dans le jeu lentement avant de prendre progressivement le contrôle grâce à leur domination collective. Après une frappe basse de Luka Modric qui passait juste à l’extérieur du but (13e), Benzema a envoyé le sien de 20 mètres sur l’axe droit à la lucarne gauche de Jaume Domenech et les visiteurs ont logiquement ouvert le score (0-1, 23) .

Vázquez, Varane, Ramos et Marcelo tous coupables

Le merengue s’est toutefois détendu et Valence a appuyé sur le côté gauche où le côté déplacé José Gaya a poussé Lucas Vázquez à la faute. Celui qui a repositionné le latéral droit a concédé un penalty (29e) que Carlos Soler a converti après six minutes incroyables et qui a donné le ton pour la soirée. Thibaut Courtois a d’abord repoussé le penalty et Soler a repris le tir à la barre transversale, mais Yunus Musah a réussi à marquer. Sauf que l’Américain de 17 ans était entré trop vite dans la surface – comme Vázquez – et que le penalty a dû être repris par Soler qui l’a finalement transformé (1-1, 35).

READ  Joe Thornton dit qu'en jouant Auston Matthews, Mitch Marner l'a fait se sentir `` jeune ''

Le VAR est revenu en action quelques minutes plus tard pour valider le but contre leur camp Varane car le ballon avait franchi la ligne alors que Courtois l’avait repoussé avec son visage puis avec sa main (2-1, 43º). L’international français a signé son deuxième csc lors de ses cinq derniers matches avec le Real après avoir contre le Shakhtar en C1 (2-3) soit autant que lors des 324 précédents. Cependant, il ne sera pas le seul à blâmer pour cette défaite.

Soler dans l’histoire

Si Courtois détournait la frappe puissante de Kang-In Lee sur son poteau gauche (47e), Vázquez continuait de souffrir devant Gaya et Marcelo concédait un nouveau penalty que Soler transformait plus facilement (3-1, 54e). Alors que les Madrilènes heurtaient la cage du massif de Domenech, ils continuaient à craquer en défense de manière incroyable avec une main évidente de Sergio Ramos dans leur région. Soler est réapparu et a de nouveau marqué pour devenir le premier joueur de la Liga à réussir un triplé au 21e siècle (4-1, 63).

Malgré ses 16 tirs au total (6 au but) contre 7 seulement de Valence, le Real Madrid n’a jamais réussi à faire baisser le score et a même vu Benzema sortir avec une aine (76e). Les champions d’Espagne ont reçu une gifle et ont subi un revers qui leur montre encore une fois qu’ils n’ont pas assez de marge pour prendre les matchs à la légère.

Ligue des Champions

Réel, sur le gong d’un match de feu

11/03/2020 à 21h54