A Romans-sur-Isère dans la Drôme, quelques heures après l’attaque au couteau. – J. Pachoud / AFP

L’auteur présuméune attaque terroriste au couteau, qui avait fait deux morts et cinq blessés en avril à Romans-sur-Isère (Drôme) est “accessible à une sanction pénale”, selon un rapport d’expertise psychiatrique qui nous permet d’envisager un procès, a-t-on appris ce vendredi de sources corroborantes.

Dans un avis d’expert psychiatrique, signé le 5 décembre et révélé par le journal Le Dauphiné Libéré, deux experts concluent que le jugement d’Abdallah Ahmed-Osman a été “altéré” au moment des faits, considérant qu’il peut être jugé, a confirmé à l’AFP une source proche du dossier.

“Actes criminels à la fois illusoires et terroristes”

Pour les deux psychiatres, qui l’ont rencontré le 27 novembre dans l’unité d’hospitalisation spécialement équipée de Villejuif(Val-de-Marne), Ahmed-Osman a commis «des actes criminels à la fois délirants et terroristes». “Ses actions … empruntent la légitimité de sa haine vengeresse de l’idéologie islamiste radicale et de ses justifications habituelles”, ont écrit les deux experts dans leurs conclusions.

Ces conclusions “signifient dans l’Etat qu’il y aura un procès, c’est ce que les parties civiles voulaient pour que justice soit faite”, a répondu Me Guillaume Fort, qui représente les victimes et les familles des victimes. Les avocats de la défense peuvent demander un deuxième avis.

“Une personnalité fragile qui lutte pour endurer l’isolement”

Le 4 avril, Abdallah Ahmed-Osman, un réfugié soudanais de 33 ans, a poignardé un client d’une boucherie née en 1965 et un commerçant né en 1976. Cinq personnes ont également été blessées lors de l’attaque, qui a eu lieu en tenue en fin de matinée dans les rues et commerces du centre de Romans-sur-Isère, pendant l’emprisonnement.

Inconnu de la police et des services de renseignement, le terroriste présumé est arrivé en France en août 2016, où il avait obtenu le statut de réfugié et un titre de séjour en 2017. Il a été inculpé de «meurtres et tentatives de meurtre en lien avec une entreprise terroriste “et emprisonné. Dans sa maison,” des documents manuscrits à connotation religieuse “avaient été découverts dans lesquels il se plaignait” notamment de vivre dans un pays d’incroyant “, a indiqué le parquet national anti-terroriste.

Employé dans la maroquinerie, il semblait avoir des difficultés de confinement et des anxiolytiques avaient été retrouvés à la maison. Les experts en psychiatrie ont noté “une personnalité fragile, luttant pour supporter l’isolement et l’éloignement de son pays et de sa famille”..

READ  Tour de France: Soren Kragh Andersen remporte l'étape 19 et rattrape les sprinters - Tour de France