Serge Joncour a remporté le prix Femina du roman français le lundi 2 novembre avec son livre intitulé Nature humaine (Flammarion), alors que la plupart des autres prix littéraires ont reporté la publication en attendant la réouverture des librairies. Serge Joncour, 58 ans, signe un grand roman country qui décrit les mutations de la France à la fin du XXe siècle.moi siècle, à travers le sort d’une famille d’agriculteurs du Sud-Ouest. Serge Joncour a reçu le prix Interallié en novembre 2016 pour Appuie-toi sur moi (Flammarion), un roman d’amour.

Le Prix Femina du roman étranger a été décerné à la Britannique d’origine sud-africaine Deborah Levy, pour son diptyque autobiographique, Coût de la vie Oui Ce que je ne veux pas savoir (éditions du sous-sol).

« Nous sommes solidaires des libraires »

Christophe Granger, pour Joseph Kabris ou les possibilités de sa vie (Anamosa), remporte le prix de l’essai. Enfin, un « prix spécial du jury » a été décerné au Libanais Charif Majdalani, pour Beyrouth 2020 (Actes du Sud).

Le jury exclusivement féminin s’est distingué des autres prix (comme Goncourt ou L’Interallié, reporté sine die) considérant qu’il valait mieux livrer leur prix malgré la fermeture, qui interdit l’ouverture de magasins « Pas essentiel », y compris les librairies. «La cérémonie annuelle de remise des prix littéraires constitue un acte de soutien important pour tous les acteurs de la chaîne du livre, éditeurs, libraires et auteurs qui, en ce moment, résistent par tous les moyens aux circonstances contraires. Nous sommes pleinement solidaires des libraires « , a expliqué le jury Femina.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Nature humaine »: Serge Joncour au point de rupture entre l’homme et l’environnement
READ  Le Louvre obtient sa première dirigeante en 228 ans

Le monde avec l’AFP