La tendance se confirme. Deux jours après la rencontre entre le président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, et son père Jorge, Lionel Messi (33 ans) envisage désormais sérieusement la possibilité de rester une saison de plus au Barça. La Pulga, qui avait exprimé sa volonté de changer de décor il y a dix jours dans un burofax (lettre certifiée) au club, a échangé avec son père ce jeudi pendant plusieurs heures et la rigidité du Barça, qui attaquera dans la Justice et l’Argentine et la club qui essaiera de vous recruter, vous invite à reculer.

Suite à cette annonce

Pour Marque, la décision est même déjà prise et la personne doit l’annoncer dans les prochaines heures. Mais si le club des Blaugrana est très dur, ce n’est pas pour tous les fervents fans. Ainsi, on apprend dans les colonnes de Monde du sport Que la direction du Barça comprenne la déception de l’Argentin après l’humiliation subie en quart de finale de Ligue des champions face au Bayern Munich (8-2). Et même si votre réaction est jugée excessive, vos patrons ne vous retiendront pas particulièrement durement.

Miséricorde et méfiance absolue

Le journal sportif espagnol assure ainsi que, malgré son absence aux tests PCR et après les premiers entraînements de l’ère Ronald Koeman, le Rosario ne sera ni sanctionné ni rappelé à l’ordre par sa direction. Aucune amende n’est prévue et c’est lui qui choisira le moment de son retour sur le terrain. De plus, l’entraîneur néerlandais a réaffirmé en interne qu’il lui faisait beaucoup confiance pour la saison prochaine.

READ  les salariés du secteur privé pourront bénéficier d'un chômage partiel

L’idée, donc, pour le Barça est simple: on efface tout et on recommence. Personne ne demandera des excuses ou des explications publiques, vous serez libre de vous exprimer ou non. Une posture plutôt clémente compte tenu de l’impact de l’affaire, sans doute pour ne pas offenser la star, qui semble finalement avoir décidé de remplir son contrat jusqu’au bout, et d’éviter un nouveau rebondissement. Plutôt optimistes selon les médias espagnols, les Catalans ne veulent prendre aucun risque …