Les Gendarmes poursuivent leur enquête sur la disparition d’Emile, un petit garçon âgé de seulement 4 ans. Deux mois se sont écoulés depuis le jour où il a mystérieusement disparu, et les investigations sont toujours en cours.

Les autorités ont décidé d’utiliser une méthode particulière, connue sous le nom de méthode du colimaçon, pour élargir leur périmètre de recherche. Cette technique consiste à examiner de manière minutieuse les profils des personnes qui ont séjourné dans la zone avant et après la disparition de l’enfant.

Dans le cadre de ces enquêtes, les Gendarmes ont également demandé la liste complète des personnes inscrites sur les registres des hôtels, campings et résidences locatives de la région. Ils cherchent à vérifier si des individus inscrits au fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes étaient présents dans la zone pendant cette période.

En plus de ces démarches, les enquêteurs complètent également l’examen des profils des personnes dont le téléphone a borné dans la zone les jours précédents la disparition d’Emile. Cette méthode permet d’établir des correspondances potentielles avec d’autres éléments de l’affaire.

Par ailleurs, d’autres pistes sont également explorées par les autorités, notamment les conflits auxquels la famille maternelle d’Emile aurait pu être mêlée. Les enquêteurs cherchent à découvrir si ces différends peuvent être liés d’une manière ou d’une autre à la disparition de l’enfant.

Malgré ces investigations approfondies, les parents d’Emile ne perdent pas espoir et continuent de se battre pour retrouver leur fils. Ils ont récemment relancé un appel à la prière sur les réseaux sociaux, espérant ainsi mobiliser un maximum de personnes et recueillir des informations précieuses qui pourraient aider à faire avancer l’enquête.

READ  Décès de Nahel: le policier auteur du tir remis en liberté sous contrôle judiciaire - BFM Paris Ile-de-France

Les autorités restent mobilisées et continuent de tout mettre en œuvre pour résoudre cette affaire et retrouver Emile sain et sauf. Les prochains jours seront cruciaux dans cette enquête et l’espoir de retrouver l’enfant disparu reste intact.