Cinq départements supplémentaires, tous situés en Auvergne-Rhône-Alpes, ont été placés sous vigilance orange canicule, dimanche 9 août, a annoncé Météo-France. Ces cinq nouveaux départements sont la Haute-Loire, l’Isère, l’Ain, la Savoie et la Haute-Savoie. La France compte désormais cinquante-quatre départements en alerte orange.

Par ailleurs, quinze départements, soit l’ensemble des Hauts-de-France et Ile-de-France, ainsi que l’Eure et la Seine-Maritime, en Normandie, restent placés en vigilance rouge.

Lire aussi Quiz: quels sont les bons et les mauvais réflexes face à une canicule?

L’alerte canicule rouge, qui n’est utilisée que pour la troisième fois, après deux précédentes en 2019, concernait déjà Paris et huit autres départements depuis vendredi, en raison de “Le risque de surmortalité lié à l’ozone et à la pollution par Covid, ainsi qu’en relation avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées”, selon Météo-France.

Cette canicule s’accompagne également en Ile-de-France et dans certaines régions de Normandie, du Nord, de Rhône-Alpes et de PACA par la pollution par l’ozone, un polluant classique des canicules qui pénètre facilement dans les voies respiratoires.

Cet épisode brûlant “Caractérisé par des nuits très chaudes voire tropicales” devrait durer “Au moins jusqu’à mardi”, et “Une dégradation orageuse marquée devrait y mettre un terme, venant de l’ouest à partir de mercredi”, souligne Météo-France.

Lire aussi Canicule: quels sont les records de chaleur absolus dans votre ville?

Porter un masque à l’extérieur prend de l’ampleur

Cette canicule s’est installée dans le pays depuis jeudi, alors que les indicateurs clés de suivi de l’épidémie de Covid-19 continuent de se dégrader au même moment: vendredi, la France a identifié 2288 nouvelles contaminations de coronavirus en l’espace de vingt-quatre heures. Une nette accélération par rapport à la veille, où le pays en comptait 1 604.

READ  VIDEO - Images spectaculaires de la crue du Gardon vue du ciel

En conséquence, le port du masque à l’extérieur prend de l’ampleur. Il sera obligatoire à partir du lundi à partir de 8 heures dans les quartiers animés de Paris ainsi qu’en Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Val-de-Marne et Val-d’Oise, qui suivent les traces de Marseille, Ajaccio, Carcassonne, Bordeaux, Rennes ou encore Lille.

La chaleur ne dispense pas les gestes de barrière et le port d’un masque, qui ne doit cependant pas être humidifié, martèlent les autorités sanitaires. Les masques peuvent être portés pendant plusieurs heures sans altérer la respiration, a rappelé l’Inserm vendredi. “Faisons attention, gardons les bons réflexes”, a exhorté samedi le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Canicule: des actions pour réduire la température à la maison sans climatisation

Notre sélection d’articles sur la canicule

Le monde avec l’AFP