La trêve internationale approche et de nombreuses Madridistas sont en action à travers le monde, alors que les équipes se préparent pour la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA l’année prochaine. C’est comme ça que ça s’est passé dans leurs matchs avec nos madridistas.


Suisse 1-2 Danemark

De : Yash Thakur

Le Danemark a débuté cette trêve internationale par un match amical contre la Suisse alors que les équipes continuent de se préparer pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA l’été prochain.

Le Danemark a commencé le match avec son système 3-4-3 habituel, Pernille Harder menant la ligne au centre et s’attribuant un rôle libre. Kathrine Møller Kühl et Sofie Junge Pedersen ont commencé comme duo de milieu de terrain avec Sofie Svava et Jannie Thomsen à l’arrière.

La Suisse, quant à elle, a commencé le match dans une formation 4-2-3-1 avec Ramona Bachmann en tête tout en étant flanquée par Ana-Maria Crnogorčević et Rachel Rinast de Barcelone.

C’était un match mitigé pour le Danemark, qui a remporté le match mais a montré de nettes lacunes dans son approche. Le Danemark a dû remplacer sa capitaine, Pernille Harder, dans les 10 premières minutes en raison d’une blessure et a dû modifier un peu son approche. L’introduction de Signe Bruun leur a donné un attaquant reconnu à l’avant, mais a également enlevé le dynamisme et le jeu complet de Harder. Leur presse était très décousue et la Suisse a facilement réussi à percer en début de partie.

Les Suisses ont eu les meilleures chances en première mi-temps, frappant la barre transversale sur un coup franc à la 20e minute.Ils ont réussi à entrer dans le dernier tiers beaucoup plus souvent et à poser des problèmes grâce à Bachmann, Xhemaili et Crnogorčević. Il semblait le plus susceptible des deux de trouver une percée et l’a presque fait à la 37e minute, mais a été renvoyé pour hors-jeu.

READ  Poutine de Russie, Draghi d'Italie et Macron de France discutent de l'Afghanistan

La Suisse a ouvert le score au début de la seconde période. À la 50e minute, Géraldine Reuteler a effectué une course au bon moment dans la surface et a marqué la touche après un très bon travail précoce de Bachmann pour trouver Crnogorčević. Les Suisses ont un peu baissé l’intensité et gardé leurs joueurs clés. Le Danemark en a profité et avec l’aide de quelques jeux individuels brillants, le Danemark a réussi à compléter le retour.

Signe Bruun a marqué les deux buts dans des situations très similaires. À la 65e minute, il a dirigé le centre en boucle de Svava depuis la gauche et à la 80e minute, il a produit une tête en boucle pour attraper le gardien hors de position après un nouveau centre en profondeur de la gauche (produit par Rikke Sevecke). Le remplaçant du Danemark a maintenu la pression sur la Suisse et a créé de bonnes occasions d’augmenter son avance.

Sofie Svava a commencé le match et a joué 65 minutes, récoltant une passe décisive pour l’égalisation, mais a elle-même eu un match mitigé. Alors qu’elle était efficace pour avancer, elle s’est souvent retrouvée à combattre le flanc droit suisse de Noelle Maritz et Ana-Maria Crnogorčević. Leur positionnement vers l’avant laissait beaucoup de place à l’opposition pour attaquer et la Suisse ciblait régulièrement ce côté. Le but de la Suisse est venu de son côté et a également mis en évidence ce problème. Il a eu du mal à traiter avec la presse et à s’en sortir.

En attaque, il a sans doute produit les meilleures chances du Danemark sur le terrain. À la 44e minute, il a rejoint l’attaque et a frappé l’intérieur du poteau d’un tir de l’extérieur de la surface. Il a ensuite procédé à produire une haute croix pour l’égalisation. Sa traversée a brillé mais il n’y avait pas beaucoup d’occasions de le faire. Il a su montrer sa capacité à porter le ballon.

READ  Brexit News: les Britanniques applaudissent les projets de construction d'une alliance avec les pays de l'UE contre la France | Politique | informations

Le Danemark affrontera les Pays-Bas le 15 novembre lors du prochain match amical alors qu’ils poursuivent leur préparation pour le tournoi ci-dessous.


France 2-1 Norvège

De : Willy Kusa

La France a affronté la Norvège lors d’un match amical alors que les équipes continuaient à se préparer pour la Coupe du monde 2023. La France a commencé avec son système habituel de 4-3-3 avec Peyraud-Magnin, Perrisset, De Almeida, Renard, Karchaoui en défense. Geyoro, Dali et Palis au milieu de terrain avec Cascarino, Mateo et Diani menant l’attaque.

Guro Reiten a été capitaine de la Norvège alors qu’ils apportaient des changements à leur équipe avec Julie Blakstad, Amalie Eikeland et Frida Manuum comme titulaires.

C’était une affaire prudente avec la France luttant pour le dessus, mais a pris les devants avec Kadidiatou Diani marquant le premier but. La France a pris un peu de contrôle par la suite et semblait à l’aise jusqu’à ce que la Norvège égalise grâce à Sophie Roman Haug, qui s’est dirigée de la passe de Bratberg Lund.

La France est sortie avec plus d’urgence en seconde période avec Sandie Toletti et Viviane Asseyi remplaçant Clara Mateo et Grace Geyoro pour tenter d’influencer le jeu. Ces changements ont porté leurs fruits, Asseyi marquant le vainqueur à la 82e minute pour sceller la victoire de la France.

Sandie Toletti a joué 30 minutes lorsqu’il est entré en jeu à la 62e minute.