La saison 2022/23 a de nouveau vu un nombre record de joueurs de Floorball licenciés. 34 133 licences ont été délivrées en avril 2023, soit 143 de plus que l’année précédente.

Le nombre de licences augmente surtout chez les jeunes. «Le championnat du monde de floorball à domicile et les moments émouvants qui y sont associés ont certainement encouragé certains enfants à commencer à jouer au floorball», déclare Reto Balmer, directeur du développement sportif pour swiss unihockey. « De plus, les clubs ont investi leurs ressources dans les jeunes talents, négligeant quelque peu le sport de masse chez les joueurs actifs. » Cela se reflète également dans les chiffres, car si la croissance des juniors E&D est disproportionnée et a contribué à franchir pour la première fois la barre des 34 000, la tendance des licences actives est à la baisse. Au cours des six dernières années, moins de licences ont été délivrées dans les catégories grandes et petites équipes féminines et dans la catégorie hommes. Ce n’est que dans la catégorie grand champ masculin que le nombre est resté pratiquement inchangé. « Dans la catégorie des petits champs, la baisse a été relativement élevée ces dernières années. Cela pourrait être lié à la pandémie et au changement des comportements de loisirs », explique Balmer. Afin de renforcer à nouveau le sport de masse, un concept de sport de masse sera développé en coopération avec Swiss Olympic à partir de 2024.

Le nombre d’équipes est également sondé annuellement et encore une fois une augmentation a été observée. Alors que le nombre a diminué la saison précédente, 54 équipes supplémentaires se sont inscrites cette saison. Le nombre total d’équipes est de 2 083, et seul le nombre de clubs a légèrement diminué. Il y a cinq clubs inscrits de moins que l’an dernier : 384.

Le défi du bénévolat

Malgré le nouveau record du nombre de joueurs de Floorball licenciés, Balmer dit qu’il y a aussi de nombreux défis, en particulier pour les clubs. « Le bénévolat subit beaucoup de pression, et dans un sport qui repose autant sur les bénévoles que nous, cet effet est encore plus prononcé. Il y a pas mal de clubs qui ont des listes d’attente parce qu’ils n’ont pas d’entraîneurs. Donc, tous ceux qui le souhaitent ne peuvent pas jouer au Floorball avec nous. C’est inquiétant et une grande honte. C’est là que nous voulons commencer avec le développement du club.