Les statistiques publiées le 26 avril 2022 montrent que les dépenses de santé en Suisse ont augmenté à CHF 9’648 (US$ 10’800).une) par personne en 2020, faisant de la Suisse (probablement) le deuxième pays au monde qui dépense le plus par habitant en soins de santé : l’OCDE n’a pas encore publié les dépenses de 2020 pour les États-Unis, qui sont généralement le pays qui dépense le plus au monde.

Photo par Anna Shvets sur Pexels.com

Les dépenses de santé ont augmenté de 1% en 2020 par rapport à 2019, selon l’Office fédéral de la statistique (OFS). L’augmentation des dépenses reflète la pandémie de Covid-19. La baisse des dépenses pour les visites chez le médecin et les traitements ambulatoires (CHF -800 millions) a été compensée par la hausse des dépenses publiques de santé (CHF +1,2 milliard), principalement dans les hôpitaux.

L’augmentation nette de 1% en 2020 était inférieure à l’augmentation annuelle moyenne des taux en Suisse au cours des cinq dernières années (+2,3%).

59% du coût total par habitant de 9 648 CHF en 2020 ont été payés directement par les particuliers sous forme de primes d’assurance maladie (36%) et de paiements directs après avoir reçu des soins médicaux (23%). Le reste a été payé indirectement par les employeurs (7 %) et les impôts (34 %) : les impôts ont été utilisés pour financer directement les soins de santé (22 %), principalement les hôpitaux, et pour financer les subventions aux primes d’assurance maladie versées aux résidents à faible revenu.

Une part significativement moindre du total a été dépensée pour les hommes (44 %) que pour les femmes (56 %). La différence est flagrante entre 21 et 45 ans (+46%), période de la vie où les femmes sont susceptibles d’avoir des enfants. Cependant, la différence la plus marquée se situe entre 75 et 96+ (+70%), ce qui est probablement lié à l’écart de 4 ans dans durée de vie entre hommes et femmes en Suisse. Les personnes de plus de 75 ans représentent 29% des dépenses de santé en Suisse et les femmes 63% de celles-ci.

READ  Formule 1 - Mick Schumacher à Haas en 2021

Au niveau international, à l’exception des États-Unis, la Suisse est largement en tête des dépenses de santé par habitant, selon des données provisoires. Données OCDE cela n’inclut toujours pas certains pays de l’OCDE. Le deuxième pays le plus dépensier en 2020 était la Norvège (7 925 $une), qui a dépensé 27% de moins que la Suisse. L’Allemagne (6 024 $), l’Autriche (5 821 $), le Royaume-Uni (5 495 $), la France (5 028 $) et l’Italie (3 229 $) étaient loin derrière la Suisse (10 800 $). L’OCDE n’a pas encore publié les données 2020 pour les États-Unis, qui devraient conserver leur première place en tant que plus gros dépensier.

Cependant, mesurée en pourcentage du PIB, la Suisse (11,8%) est en retard sur le Royaume-Uni (12,8%), l’Allemagne (12,5%), la France (12,4%) et probablement les États-Unis. : En 2019, les États-Unis ont dépensé 16,8% du PIB sur les soins de santé aux 11,3 % de la Suisse.

une En utilisant le taux de change à fin 2020.

Plus à ce sujet :
publication de l’OFS (en français) Faites un test de français de 5 minutes maintenant

Pour plus d’histoires comme celle-ci sur la Suisse, suivez-nous sur Facebook et Twitter.