Le pape François a exhorté les catholiques à honorer les personnes âgées et à prendre soin des liens familiaux, profitant également de l’occasion pour revenir sur l’épineuse question des belles-mères.

Consacrant mercredi son audience générale place Saint-Pierre aux relations entre les générations, le pontife argentin a longuement digressé sur le « personnage mythique » de la belle-mère, affirmant qu’elles étaient souvent victimes de « clichés ».

Il a ajouté: « Je ne dis pas que nous la voyons comme le diable, mais elle est toujours présentée de manière péjorative. Mais la belle-mère est la mère de votre mari et la mère de votre femme.

De même, il a exhorté les belles-filles à prendre soin de leurs relations avec leurs belles-mères. « … ils ont donné naissance à leur épouse », a-t-il déclaré. « Au moins, rendez-les heureux. »

Le pape avait aussi des conseils pour les belles-mères elles-mêmes. « Je vous le dis, faites attention à la façon dont vous vous exprimez », a-t-il dit.

Le pape de 85 ans a ajouté : « On se dit ‘plus ta belle-mère est loin, mieux c’est' ». Mais non, c’est une mère, c’est une personne âgée. L’une des plus belles choses pour une femme est d’avoir des petits-enfants. Quand ses enfants ont des enfants, cela la ramène à la vie.

Ce n’est pas sa première incursion dans le sujet. En 2015, Francis a déclaré à une foule de milliers de personnes aux États-Unis : « Les familles se disputent et parfois les plats peuvent voler et les enfants apportent des maux de tête, et je ne parlerai pas des belles-mères. »

READ  Des milliers de Britanniques forcés de rentrer chez eux avant la date limite de la liste rouge