Malgré la victoire de ses troupes mardi contre Leipzig (1-0), Thomas Tuchel a explosé en conférence de presse en raison des critiques des journalistes.

Victoria et c’est tout. Si il PSG a fourni l’essentiel mardi en s’imposant contre Leipzig (1-0), conservant ainsi ses chances de qualification pour les huitièmes de finale, le malheureux finaliste du dernier Ligue des Champions livré une performance médiocre, essentiellement contente de se défendre et de poursuivre. Un manque d’ambition évidemment constaté lors d’une conférence de presse, ce qui n’était pas du goût de Thomas Tuchel.

L’entraîneur allemand s’était déjà donné la peine de répondre aux questions de RMC Sport quelques instants après le coup de sifflet final. «À quoi jouons-nous aujourd’hui? Avec cette équipe et ces blessures? Qu’attends-tu ?, avait interrogé, visiblement récupéré. C’était le défi de gagner et nous avons gagné. Si vous dites qu’il est plus important de bien jouer, mais pas de gagner, c’est votre opinion. Ce n’est pas à moi. Le plus important avant le match était de gagner ».

« D’accord, désolé. Désolé. Nous avons essayé, mais nous sommes désolés. »Il s’était lancé sarcastiquement, insistant sur l’essentiel: «Vous avez dit que nous avions besoin d’une victoire. Maintenant, nous l’avons. «  Mais l’énervement a rapidement cédé la place à une colère noire lors d’une conférence de presse sur des questions sur la qualité du jeu de son équipe ou la fébrilité montrée par les Parisiens.

Tuchel explose

«Nous avons joué avec un grand cœur, nous avons défendu. Nous jouons avec une grande solidarité. Nous avons défendu avec beaucoup de cœur, toujours ensemble. Nous avons gagné grâce à ça et je ne vais pas m’excuser « , lancé pour la première fois, rappelant pour la énième fois les blessures que doivent affronter les champions de France: «J’ai vu une statistique qui dit qu’il nous manque 7 joueurs par match depuis le début de la saison. Si vous vous attendez au meilleur PSG avec cette statistique, vous avez raison. Vous attendez également beaucoup de nous. Aujourd’hui, il fallait répondre à tous les problèmes, il n’était pas possible de lâcher le ballon sous pression.  »

Relancé par les carences de ses troupes, Thomas Tuchel a explosé. «J’ai l’impression que vous posez toujours les mêmes choses et ce sont toujours les mêmes questions. Vous pouvez poser la question dans le vestiaire si vous avez les couilles pour le faire, dit-il sèchement. Les joueurs sont morts. Ils ont tout donné. Tout est donné! Donnez votre cœur, donnez tout votre physique. Je suis fatigué de toujours répondre ainsi à vos attentes. Fatigué! Si vous avez le courage, posez cette question dans le vestiaire. Vous trouverez des gars cuisinés. Ils ont tout donné.  »

Lisez aussi:
Le PSG évite le pire!
Notes du PSG: Neymar n’est rien

READ  vainqueurs d'Irlande, les promesses du XV de France