Un collectionneur d’art britannique qui a acheté une paire d’anges en marbre du XVIIe siècle dans un magasin d’antiquités napolitaine il y a deux décennies a rendu les putti ailés à la police de l’art italienne après avoir appris qu’ils avaient été volés dans une église.

La police d’art italienne des Carabinieri a déclaré que le collectionneur anonyme avait tenté de revendre les anges dans un magasin d’antiquités à Avignon, en France, avant leur déménagement prévu de la France au Portugal lorsque la police d’art française les a signalés comme des biens potentiellement volés. .

La police italienne de l’art a déclaré mardi que les anges, décorés de vignes de fruits et de feuilles stratégiquement placées, avaient été volés dans l’église de Saint-Sébastien à Guardia Sanframondi, au nord-est de Naples, le 13 décembre 1989. La police a déclaré que le collectionneur n’était pas au courant de la l’origine des anges et a proposé de les rendre sans aucun combat juridique.

Ils ont été officiellement remis à l’Italie mardi lors d’une cérémonie à l’ambassade de France.

Dans un communiqué, les carabiniers ont déclaré que les églises de la région avaient été la cible de nombreux vols après que le tremblement de terre d’Irpinia en 1980 a dévasté d’énormes pans du sud de l’Italie.

La policía notó que otro grupo de ángeles, reportados de manera similar como robados en la base de datos del carabineri, fue devuelto recientemente a otra iglesia de Guardia Sanframondi después de que fueron ubicados en una tienda de antigüedades de Milán y reconocidos por el pastor de l’église.

READ  Des militants arrêtés en France pour avoir occupé une villa liée à l'oligarque russe