LAKEVILLE — L’organisme de musique Crescendo présente le premier concert de sa saison 2022-23 « avec une performance qui recrée une expérience de ce qui était considéré comme l’un des plus grands privilèges : écouter un petit ensemble de musiciens hautement qualifiés dans un cadre intime, interpréter de la musique de l’âge d’or de la musique de chambre baroque en France », selon les membres.

« L’un des instruments favoris du Roi Soleil Louis XIV, la flûte baroque, ou traverso, est devenue l’instrument à vent le plus populaire à la cour royale de Paris, centre culturel de l’Europe. Précurseur de la flûte de cuivre moderne que nous entendons aujourd’hui dans les orchestres et les fanfares, la traverse en bois a un son chaud, corsé et expressif », selon Crescendo. « Ses qualités presque humaines nous viennent si directement qu’aucun mécanisme ne s’interpose entre le musicien et la musique. Cet instrument repose uniquement sur les capacités de l’interprète à produire, maintenir et plier le son pour façonner certaines des mélodies les plus sophistiquées et les plus élégantes jamais écrites. La musique de flûte est la clé de la spiritualité orientale : le dieu hindou Krishna est mentionné comme joueur de flûte. L’origine occidentale du mot flûte pourrait être le terme latin flutus, qui signifie souffle. L’autre mot est flare, qui signifie couler.

Traditionnellement, le traverso baroque était souvent associé à un ensemble d’instruments dits de «  basse continue  »: la viole de gambe , une contrebasse qui s’est peut-être développée à partir de la vihuela à archet (un prédécesseur de la guitare) dans l’ Espagne du XVe siècle ; le clavecin, l’un des instruments à clavier pincé préférés du baroque ; et le théorbe, un instrument à cordes pincées de la famille des luths, au manche allongé », selon Crescendo.

Au programme, des œuvres pour flûte solo et ensemble de quelques-uns des plus grands compositeurs baroques français : François Couperin, son « Concert Royeaux II », Jacques-Martin Hotteterre, Joseph Bodin de Boismortier, Michel de la Barre, Antoine Dornel et Henry D. Anglebert.


Les interprètes sont des membres de renommée internationale de l’Ensemble d’instruments d’époque Crescendo : Rodrigo Tarraza, traverso, Christine Gevert, clavecin, et Hideki Yamaya, théorbe, et l’interprète invitée Gina Allende, viole de gambe (Chili).

Le concert aura lieu à 16 h à l’église St. Paul, 29, rue Main, Stockbridge, Mass. Les billets coûtent 35 $ pour les places assises générales, 60 $ premium, 10 $ pour les jeunes. Achetez en ligne sur www.crescendomusic.orget à la porte 45 minutes avant le concert.

Selon Crescendo, les spectateurs et le personnel doivent être correctement masqués une fois à l’intérieur de la salle de spectacle. Les artistes interprètes ou exécutants sont entièrement vaccinés et seront testés pendant plusieurs jours avant la représentation. Ces politiques sont susceptibles d’être modifiées. Accédez à la billetterie en ligne et à l’intégralité de la politique de précaution Covid dans la version la plus à jour sur le site de Crescendo : crescendomusic.org

READ  Art Basel réaffirme son importance chez nous