VIETNAM, 12 juillet –

HCM CITY — Les compagnies d’électricité françaises sont prêtes à faciliter la transition énergétique du Vietnam en travaillant avec leurs homologues du pays, une conférence a été entendue à HCM City.

Nguyễn Tài Anh, directeur général adjoint de la Việt Nam Electricity Company (EVN), a déclaré lundi à la conférence que la demande d’électricité avait augmenté de 10 % par an depuis 2011.

La capacité est passée de 20 600 MW en 2010 à 69 300 MW en 2020, a-t-il précisé.

Nicolas Warnery, ambassadeur de France au Vietnam, a déclaré que les pays du monde entier sont aux prises avec des problèmes liés à la production d’électricité et à l’environnement, en se concentrant sur la réduction des émissions de carbone.

« Les entreprises françaises sont toujours prêtes à travailler avec des partenaires vietnamiens pour échanger des connaissances et surmonter les problèmes liés à la production d’électricité et à l’environnement. »

Une délégation de 10 entreprises françaises du secteur de l’énergie a participé à la conférence dans le cadre de leurs efforts de mise en réseau avec leurs homologues du pays.

Le Premier ministre Phạm Minh Chính a déclaré que le Vietnam dispose de conditions favorables pour développer les énergies renouvelables et cherchera à réduire son empreinte carbone.

Pour atteindre zéro émission nette d’ici 2050, le Vietnam travaillera et recevra l’aide d’autres pays en termes de financement et de technologie, et suivra l’Accord de Paris, un traité international sur le changement climatique.

Anh a déclaré : « Grâce au fort engagement du Vietnam, EVN prend des mesures vers une transition énergétique à grande échelle pour faciliter le développement économique durable et la réduction des émissions ».

READ  La France demande aux entreprises de relever les employés enrôlés comme pompiers pour combattre les flammes

La société se concentrera sur le développement de centrales thermoélectriques utilisant du gaz naturel liquéfié, l’étude de nouvelles technologies à faibles émissions et l’amélioration de son réseau de distribution pour réduire les pertes d’énergie, a-t-il déclaré.

Il travaille avec la compagnie d’électricité française Electricité de France depuis 2000 et espère continuer à collaborer avec EDF et d’autres entreprises françaises pour la transition, a-t-il déclaré. — VNS