La Néerlandaise de 30 ans avait déjà été sacrée en 2018 et avait remporté la médaille d’argent l’an dernier, derrière sa compatriote Annemiek van Vleuten. Ce dernier est monté sur la deuxième marche du podium après avoir couru l’Italienne Elisa Longo Borghini.

Première depuis Longo en 1995

Van der Breggen a attaqué à 40 kilomètres de l’arrivée, sur la partie la plus raide de la deuxième côte du parcours. Avec un avantage de plus de deux minutes au départ du cinquième et dernier tour, le nouveau champion du monde a maîtrisé la situation.

Derrière elle, Longo Borghini a attaqué en haut de la colline et n’a été suivi que par van Vleuten. La Néerlandaise courait avec une protection sur son poignet gauche fracturé il y a à peine neuf jours.

À 30 ans, van der Breggen a été le premier à réaliser un double time-lapse en ligne la même année depuis le Français Jeannie Longo en 1995.

Cordon-Ragot dans le top 15

La première française, Audrey Cordon-Ragot, est classée 13 (avec 3’08  »).  » Il a roulé très vite. Nous avons fait de notre mieux, nous avons bien géré la course, dit dans le micro d’Eurosport. On a réussi à tenir, après en finale ce sont les jambes qui parlent et dans un circuit si difficile on se débrouille plutôt bien. Nous sommes une équipe jeune, il y a des erreurs, on va tout dire. Les temps de repos entre chaque difficulté sont courts, vous ne pouvez pas vous déconnecter, vous devez être hyper concentré tout le temps. J’avais une bonne journée. J’ai peut-être trop essayé à des occasions où je devais boucher des trous et manquais de soutien. »

READ  Vendée Globe: Charlie Dalin récupère, Louis Burton accélère

Evita Muzic a terminé 20e, Sandra Levenez 27e, Juliette Labous, partant pour une escapade, a terminé 41e et Victorie Guilman 72e.