Quand Adriel apparaît pour la première fois sur Terre, il fuit un Tarask envoyé par Reya pour le tuer et récupérer le Halo. Comme pour tout le reste dans « Warrior Nun », il y a un niveau délibéré d’ambiguïté concernant la divinité. Adriel prétend être un ange, mais la première nonne guerrière, Areala, voit clair dans ses mensonges. Il implante douloureusement le Halo en elle non pas pour la sauver mais pour le cacher efficacement aux Tarasks. Une chose est sûre : il ne peut pas être tué dans cet avion, pas même avec le Halo et des armes en Divinium. C’est pourquoi Areala le trompe pour qu’il l’emprisonne.

Quand Ava convoque les Tarasks après avoir échoué à le tuer par d’autres moyens, Adriel panique. Il sait que les Tarasks tueront tout le monde dans la pièce, mais Ava s’en fiche, elle veut juste l’arrêter. L’un le poignarde dans le dos et deux autres le déchirent membre par membre alors que son essence même se désintègre. Son emprise sur ses partisans est finalement brisée et ils reviennent à la raison, frappés d’horreur.

Et s’il n’était pas réellement mort ? Personne ne connaît la vraie nature d’êtres comme Adriel et Reya, mis à part le fait qu’ils viennent d’une autre dimension qui semble à la fois paradisiaque et infernale. Et si sa destruction sur Terre signifiait qu’il réincorporait son essence dans la ville dorée de Reya ? Et s’il est prisonnier là-bas, avec Ava, et qu’ils doivent former une alliance improbable ? Il y a beaucoup plus de méfaits que vous pouvez faire.

READ  Biden se tourne vers les principaux donateurs pour les envoyés d'Argentine et de Suisse