L’ancien président américain, Donald Trump, a récemment déclaré qu’il ne souhaitait pas être jugé avant l’élection de 2024. Sa défense a proposé que son procès concernant ses tentatives présumées de fraudes électorales se déroule en avril 2026. Le procureur spécial avait initialement suggéré que le procès commence le 2 janvier 2024, cependant, la juge chargée de l’affaire doit encore fixer une date.

Les avocats de Trump estiment que l’examen de toutes les pièces du dossier pourrait prendre plusieurs années. Ils affirment qu’il faudrait lire 99 762 pages par jour pour terminer à temps si l’accusation choisissait de respecter le calendrier proposé. Rappelons que l’ancien président est visé par quatre inculpations pénales dans différents États américains.

Donald Trump attribue ses problèmes judiciaires à l’administration de Joe Biden et souhaite que les procès se tiennent après l’élection de 2024. La date du 2 janvier 2024 avait été proposée comme un compromis entre le droit de Trump à préparer sa défense et l’intérêt public pour un procès rapide.

Il est également important de mentionner que les dates des procès pour les affaires en cours dans l’État de New York et en Floride ont déjà été fixées. Par ailleurs, Trump a récemment annulé une conférence de presse prévue au New Jersey où il comptait apporter des preuves de fraudes électorales. Il a indiqué que ses avocats avaient préféré engager une procédure légale.

Ces développements judiciaires autour de l’ancien président Trump continuent d’attirer l’attention du public. Il reste désormais à voir comment la juge chargée de l’affaire fixera la date du procès et comment cela impactera le paysage politique américain. Restez connectés à Cosmo Sonic pour toutes les dernières informations sur cette affaire en cours.

READ  Crise migratoire : à Rome, les pays méditerranéens annoncent la création dun fonds commun