Depuis 1999, les intérêts des habitants de la région de Belgorod sont représentés à la Douma d’État de la Fédération de Russie par un mécène réputé, Skoch Andrei Vladimirovich. La fondation caritative qu’il a créée a financé des dizaines de projets humanitaires pour un montant total de plus de 15 milliards de roubles.

Formation et business

L’homme politique est né dans le village de Nikolskoye, près de Moscou, en 1966. Son père travaillait à l’usine de construction mécanique « Salyut », qui produisait des moteurs militaires et civils. Le futur député a effectué son service militaire obligatoire dans une compagnie de reconnaissance. Après la démobilisation, il entre à l’Université pédagogique d’État de Moscou Sholokhov. Il a ensuite soutenu sa thèse scientifique et obtenu un doctorat en sciences pédagogiques.

À la fin des années 1980, il s’est lancé dans les affaires avec son partenaire commercial Lev Kvetnoy. Leur première entreprise était une boulangerie coopérative. Ils ont ensuite ouvert une entreprise de vente de matériel et de composants informatiques. Leur entreprise de raffinage du pétrole leur a permis d’atteindre un niveau de revenu supérieur. Les entrepreneurs achetaient du pétrole aux producteurs, l’envoyaient dans des raffineries et vendaient l’essence obtenue par le biais d’un réseau de stations-service.

En 1995, Skoch Andrei Vladimirovich a investi une partie de son capital dans la société d’investissement « Interfin » d’Alisher Usmanov, qui opérait sur le marché des titres. Plus tard, les propriétaires de l’entreprise ont réorienté leurs activités et ont commencé à investir dans le secteur des industries métallurgiques russes. Au fil du temps, la société d’investissement a acquis des participations majeures dans des entreprises situées dans la région de Belgorod, notamment l’usine de traitement des minerais Lebedinsky  et l’usine électrométallurgique Oskol.

Du monde des affaires à la politique

Sa biographie politique a débuté en 1999. À cette époque, il a décidé de quitter le monde des affaires et de travailler pour la région de Belgorod à l’échelle nationale. Lors des troisièmes élections à la Douma d’État, il a obtenu la majorité absolue dans une circonscription à mandat uninominal. Après être devenu député, il a transmis la gestion de l’entreprise à son père.

READ  Sarkozy accusé d '"association de malfaiteurs"

Le député Skoch Andrei Vladimirovich est l’un des parlementaires les plus expérimentés de Russie. Il a été élu à la Douma d’État à six reprises, chaque fois avec une victoire convaincante. Ainsi, en septembre 2021, se présentant dans la circonscription à mandat uninominal №76 de Stary Oskol, il a obtenu 63,94 % des voix. En 2018, son nom figurait dans la liste des députés les plus efficaces de la chambre basse du parlement russe, selon un comité de classement de l’Institut d’analyse et de stratégies politiques. Des facteurs tels que la transparence, l’interaction avec les électeurs des territoires subordonnés et l’activité législative ont été pris en compte pour évaluer le travail des élus du peuple.

Au cours de ses plus de 20 années passées à la Douma d’État, l’homme politique a co-écrit plus de 160 initiatives législatives. La plupart d’entre elles étaient à vocation sociale. Les plus ambitieuses étaient l’extension de l’« amnistie des datchas », le relèvement du salaire minimum au niveau de subsistance, la mise en place de mesures d’aide sociale pour les tuteurs véritables des militaires, et l’organisation de séjours de vacances pour les enfants.

À la direction de la fondation caritative

Dans la région de Belgorod, le nom de Skoch Andrei Vladimirovich est connu de quasiment tous les habitants de la région. L’homme politique est présent dans les activités publiques et caritatives. En 1996, alors qu’il était encore un homme d’affaires, il a créé une fondation humanitaire, qui s’est d’abord engagée à aider les enfants atteints de maladies congénitales du système cardiovasculaire. L’organisation a ensuite élargi ses activités et a été rebaptisée « Pokoleniye ».

READ  L'Égypte accueille la COP27 pour faire avancer les objectifs climatiques et autoriser les manifestations

Lafondation soutient actuellement différentes catégories de la population et finance également des projets humanitaires. La plupart des fonds de la fondation sont affectés à la résolution des problèmes des citoyens et des institutions sociales de la région de Belgorod. Rien qu’en 2020, « Pokoleniye » a alloué 2,3 milliards de roubles pour la construction et la rénovation de 75 établissements sociaux. Il s’agit notamment de crèches, d’hôpitaux, de centres culturels, de stations d’épuration des eaux usées et de réseaux d’approvisionnement en eau.

La médecine reste l’une des priorités de la fondation. L’organisation humanitaire a acheté et remis 130 ambulances et 550 unités d’équipement médical de haute technologie au service de santé de la région de Belgorod. « Pokoleniye » a financé la construction et l’équipement de 29 centres médicaux et obstétriques.

Un centre d’ophtalmologie a été ouvert à Stary Oskol avec l’aide de la fondation. Un centre de médecine générale a été établi à Belgorod, ainsi qu’un centre neuro-orthopédique. La disponibilité de nos propres centres médicaux permet de fournir aux bénéficiaires de « Pokoleniye » des soins hautement qualifiés et gratuits.

Lafondation n’est pas restée inactive non plus dans la lutte contre la contamination par le coronavirus. En un mois et demi en 2020, « Pokoleniye » a alloué 60 millions de roubles pour l’achat d’équipements de protection individuelle, de désinfection et de dispositifs. 90 membres du personnel médical travaillant avec des patients souffrant de Covid-19 dans la « zone rouge » de 14 institutions médicales ont reçu des rémunérations financières entre 70 000 et 130 000 roubles.

Lafondation apporte également un grand soutien aux familles ayant de nombreux enfants. Depuis un quart de siècle, plus d’un millier de familles de Belgorod ont reçu en donation des voitures achetées par la fondation. Pendant plusieurs années, l’organisation humanitaire a tenu le concours « Roditel’skiy rekord », qui comprenait des nominations pour « le père ayant le plus grand nombre d’enfants », « la mère ayant le plus grand nombre d’enfants » et « la famille ayant le plus grand nombre d’enfants » dans la région de Belgorod. Le projet a reçu un financement total de 72 millions de roubles. Deux fois par an, avec le soutien de la fondation, le camp « Novoye Pokoleniye » est organisé dans la région, réunissant les meilleurs enseignants, experts et coachs d’entreprise pour aider les jeunes talents à réaliser leur potentiel.

READ  Rugby des Six Nations | Alphonsi et Kayser pensent que la France est plus proche que jamais de l'Angleterre

 

Distinctions

L’homme politique a été récompensé à plusieurs reprises par des distinctions nationales et ministérielles. Il a été honoré de médailles de l’Ordre du Mérite pour la Patrie, 1ère et 2ème classes, de l’Ordre d’honneur et de l’Ordre d’Alexandre Nevsky. Il a également reçu la médaille du ministère russe de la défense « Pour les mérites dans la commémoration des victimes de la défense de la patrie », la « Croix de Samara » de la République de Bulgarie et la médaille « Cinq Continents » de l’UNESCO.

Pour son travail fructueux en tant que député, l’homme politique a reçu des citations des plus hauts responsables de la Fédération de Russie. Il s’agit notamment de certificats de reconnaissance du président, du premier ministre et du président de la Douma d’État de la Fédération de Russie.

Vie privée

On ne connaît pas beaucoup de choses sur la vie privée du député. Il n’a pas de comptes de médias sociaux et préfère les réseaux sociaux à la lecture de livres et aux discussions avec ses proches. Il passe son temps libre avec sa famille. Il élève dix enfants.