Les feux de forêts à Hawaï ont causé plus de morts qu’aucun autre incendie aux États-Unis depuis plus d’un siècle. Selon le dernier bilan, le nombre de victimes s’élève à 96, mais il est susceptible de dépasser les 100 décès. Les autorités ont du mal à estimer l’ampleur des dégâts, car une partie de la zone incendiée est encore partiellement accessible.

Les flammes ont ravagé la ville balnéaire de Lahaina, réduisant en cendres des maisons, des voitures, des hôtels et des commerces. En raison de la chaleur intense, l’identification des corps retrouvés est complexe, et seuls deux ont été identifiés jusqu’à présent. Les résidents sont en colère envers les autorités, qui sont critiquées pour leur gestion du drame. Le manque d’alertes et d’ordres d’évacuation est notamment pointé du doigt.

Les sirènes d’alerte n’ont pas fonctionné, et les alertes officielles diffusées à la télévision et à la radio étaient inaccessibles aux résidents privés d’électricité. De plus, l’absence de réseau téléphonique a empêché les habitants d’obtenir des informations. Une enquête a été ouverte pour examiner les circonstances de l’incendie et les décisions prises par les autorités.

La population locale tente de se reconstruire et de récupérer ce qui peut encore l’être, mais pour l’instant, l’accès à la zone sinistrée est interdit. Plus de 2 200 bâtiments ont été détruits ou endommagés, principalement des habitations résidentielles. Le coût de la reconstruction de la seule ville de Lahaina est estimé à 5,52 milliards de dollars.

Ce désastre fait partie d’une série d’événements météorologiques extrêmes qui se produisent à travers le monde, et les experts attribuent ces phénomènes au réchauffement climatique. Cette tragédie nous rappelle l’urgence de prendre des mesures pour lutter contre le changement climatique et protéger nos communautés.

READ  Guerre en Ukraine en direct : lUE envisage un fonds de soutien de 5 milliards par an pour larmée ukrainienne - Cosmo Sonic