BRASILIA, 29 avril (Reuters) – La compagnie pétrolière nationale brésilienne Petrobras (PETR4.SA) a déclaré samedi qu’elle attendait la position du gouvernement sur sa demande de forage d’un puits à l’embouchure du bassin de l’Amazone, suite à une recommandation technique. par l’agence environnementale du pays pour rejeter la proposition.

“Nous avons satisfait à toutes les exigences et nous attendons la décision du gouvernement”, a déclaré le PDG Jean Paul Prates dans une note, soulignant que l’entreprise ne pousse aucune décision.

“Nous sommes techniquement prêts, en attendant la position officielle sur notre campagne de forage dans la région”, a-t-il ajouté.

Petrobras a passé des années à essayer d’ouvrir un nouveau front d’exploration au large de la côte de l’État d’Amapá, au nord du Brésil, près de la Guyane, où Exxon Mobil a fait des découvertes importantes.

Mais un rapport technique de l’agence environnementale brésilienne Ibama a déconseillé cette demande, citant des divergences dans les études environnementales, des mesures inadéquates pour communiquer avec les communautés autochtones et des insuffisances dans le plan de Petrobras pour sauvegarder la faune de la région.

Le document, vu par Reuters, recommandait également de suspendre le processus de licence environnementale pour le bloc pétrolier FZA-M-59, qui a été vendu aux enchères par le régulateur pétrolier ANP à la société en 2013. Bien qu’ils aient payé pour les études, le britannique BP (BP. L ) et le français TotalEnergies (TTEF.PA) y ont cédé leurs actifs en raison de difficultés à obtenir des licences de forage.

Le rapport technique servira de base à la décision finale de l’agence environnementale sur l’autorisation ou non des activités dans la zone.

Reportage de Marta Nogueira, écrit par Marcela Ayres; Edité par Andrea Ricci

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.