Tout le monde aime l’outsider. Et s’il y en a un qui a chassé les races plus grandes et plus prisées de la Coupe du monde, c’est bien le Maroc. Dire qu’ils ont écrit un conte de fées similaire à Rocky Balbo, comme l’a dit leur entraîneur Walid Regragui, n’est pas exagéré.

Ce qu’ils ont déjà fait au Qatar: ils ont battu l’Espagne, septième place, et le Portugal, neuvième, lors de matchs à élimination directe, les deux équipes avec leurs deux superstars à Gavi et Cristiano Ronaldo (qui a bombardé même quand il n’était pas sur le banc cette année) respectivement. La Belgique, lourdement battue en phase de groupes, était numéro 2. La Croatie, leur coéquipier demi-finaliste, qu’ils ont fait match nul lors de leur match d’ouverture, numéro 12.

Maroc? Elle se classe 22ème, même derrière le Pays de Galles (19) et l’Iran (20). Et ils n’en ont pas encore fini puisqu’ils affrontent la France tenante du titre (4).

Ajoutez à cela le fait qu’ils ont également affronté le Portugal avec deux de leurs quatre défenseurs de premier choix – Noussair Mazraoui du Bayern Munich et Nayef Aguerd de West Ham – exclus. A la mi-match, Romain Saiss, capitaine et défenseur central, a lui aussi boité. Jawad El Yamiq et Yahia Attiyat Allah, entrés 11e, comptaient respectivement 12 et 2 sélections au début du tournoi. Achraf Dari, qui a remplacé Saiss, blessé, en avait 4. Bien sûr, la France est une meilleure équipe sur le papier. Mais d’autres laissés pour compte par les Lions de l’Atlas semblaient également bons sur le papier. Au moment où ce soir arrivera, le Maroc se sera habitué à frapper au-dessus de son poids.

READ  La superstar de "Black Panther" et "Creed" Michael B Jordan investit dans l'équipe de football française aux côtés du milliardaire américain Bill Foley après le succès de Bournemouth

Le Maroc, une colonie de la France et de l’Espagne jusqu’en 1956, a fait ses débuts en Coupe du monde en 1970, puis est revenu cinq fois de plus, la sixième fois maintenant. Ils ont obtenu le premier point de la Coupe du monde pour l’Afrique en faisant match nul contre la Bulgarie en 1970. Mais ensuite, ce fut difficile et le Maroc a dû attendre 1986 pour jouer dans le plus grand spectacle du monde, où il a battu le Portugal 3-1 dans le groupe. décor. Les choses ont mal tourné à partir de là. La seule victoire du Maroc en Coupe du monde après 1986 était survenue contre l’Écosse lors de l’édition 1998.

Lorsque des chocolats marocains gratuits ont été distribués au Souq Waqif de Doha quelques instants après la victoire contre le Portugal, tout cela a ajouté à l’aura de ce que le Maroc venait de réaliser : une place en demi-finale de la Coupe du monde.

Peuvent-ils continuer ce massacre géant ce soir ? Une chose est sûre. Après une défaite 1-0 face à la Tunisie en phase de groupes le 30 novembre, la France ne prendra pas le Maroc à la légère. D’autant plus que chacune des anciennes colonies françaises d’Afrique du Nord rassemble un courage, un esprit et une énergie particuliers face aux Français. A l’aube de l’histoire, la France entière espère que Kylian Mbappé saura venir à bout de la désormais redoutable défense marocaine et conserver ses espoirs de titre. Quant au reste du monde….