Le Tour de France part de Bilbao
Un danseur basque au départ du Tour de France, avec le champion Jonas Vingegaard devant le stade San Mamés au centre de Bilbao (Marco BERTORELLO)

Un danseur basque au départ du Tour de France, avec le champion Jonas Vingegaard devant le stade San Mamés au centre de Bilbao (Marco BERTORELLO)

Le Tour de France a débuté samedi à Bilbao et s’est lancé dans une course de 3 404 km vers Paris avec les trois premières des 21 étapes au Pays basque espagnol.

Emmenés par le tenant du titre Jonas Vingaard et son principal rival Tadej Pogacar, les 176 coureurs se sont élancés sous un ciel gris sur un parcours bordé de collines verdoyantes pour se disputer le premier maillot jaune décerné au vainqueur de l’étape d’ouverture.

Les rues de la ville basque étaient ornées de drapeaux régionaux et de logos du Tour de France, la ligne de départ faisant face au stade central San Mamés du club de football Athletic Bilbao.

“Il y a une grande ferveur pour le cyclisme chez les Basques et la façon dont cette étape a été conçue ressemblera à l’une des classiques d’un jour”, a déclaré la star française Thibaut Pinot juste avant le Grand Départ.

Des dizaines de milliers de fans ont afflué dans les rues à la recherche d’un aperçu de leurs héros ou des chapeaux et t-shirts gratuits lancés par la caravane publicitaire toujours populaire.

Cette 110e édition de la plus grande course cycliste au monde regorge de montagnes avec 30 sommets et une liste comprenant deux favoris au classement général incontesté, Vingaard de Jumbo-Visma et Pogacar, pilote de l’équipe UAE Team Emirates.

Un énorme volcan endormi sur la neuvième étape et un parcours inhabituellement vallonné donnent à Vingaard un avantage après avoir battu le double champion Pogacar dans les montagnes en 2022.

Pogacar est soutenu par une équipe renforcée de l’équipe des Émirats arabes unis, notamment la nouvelle recrue Adam Yates, mais gênée par une blessure persistante au poignet.

Arrivé à Bilbao, Pogacar a déclaré que son poignet blessé n’avait qu’une mobilité de 70%. Il a ensuite fait un “wheelie” sur une montagne à l’entraînement jeudi.

– Ouverture tentante –

Le premier match, autour de l’arrière-pays de Bilbao, offre beaucoup de terrain pour inciter les non-conformistes d’un jour à rechercher la gloire avec le Français Julian Alaphilippe l’un des plus remarquables.

La descente de 20 km vers la ville côtière de Saint-Sébastien lors de la deuxième étape pourrait soulever des questions difficiles après la mort du cycliste suisse Gino Maeder à la suite d’une chute lors d’une course de descente lors du Tour de Suisse le mois dernier.

“Il y a beaucoup de sections de descente sur le Tour, mais le danger dépend de la présence ou non de gravier dessus”, a déclaré Vingaard.

Il y a aussi un record de 96 nids-de-poule sur la route qui ralentissent la circulation lors de la première étape.

Le peloton entre en France le troisième jour puis bifurque vers l’ouest pour deux étapes à travers les Pyrénées avant de regagner la côte atlantique.

Le vignoble bordelais, dans la septième étape, sert d’apéritif au repère vedette de ce Tour, le magnifique volcan inactif du Puy de Dôme.

L’ascension offre une vue spectaculaire sur les dômes le long de la faille centrale française.

Un autre changement de jeu potentiel est l’étape 17 du Mont-Blanc, qui escalade quatre sommets, le dernier dans les airs au-dessus de la limite des arbres au sommet de 2300 m de la montée finale vers Courchevel, où le champion 2019 Egan Bernal, peut à nouveau offrir un défi tardif. . .

Comme d’habitude, le Tour est riche en sous-parcelles.

L’étoile montante Biniam Girmay est tout à fait capable de devenir le premier Africain noir à remporter une étape de la course.

“C’est un grand moment pour moi et pour l’Erythrée”, a déclaré le leader de l’équipe belge Intermarche-Wanty, âgé de 23 ans.

Le vétéran britannique Mark Cavendish espère briser l’égalité avec le grand Eddy Merckx en remportant une 35e étape du Tour de France.

Le Tour se termine par le traditionnel sprint de masse sur les Champs-Élysées pavés le 23 juillet et les trophées sont distribués sous l’Arc de Triomphe. En 2024, l’objectif sera à Nice en raison des Jeux olympiques de Paris.

dmc/jc